Une semaine après

Une semaine de congés, c’était pas du luxe, s’agissant de la première de l’année. C’était nécessaire. Et ça a été compliqué !

Comme prévu, je suis allé en région parisienne voir Phèdre. Ca s’est passé un peu comme je l’avais imaginé, c’est à dire pas terrible au début, puisque Phèdre et moi, on a la fâcheuse habitude d’être en opposition. Moi qui cherchait un peu de quiétude, j’ai eu droit à quelques pics de stress. Mais bon, au delà de ça, on arrive toujours à régler nos différents, à revenir sur des discussions constructives, et puis le cadre chez elle est franchement agréable, avec de la forêt à perte de vue de tous les côtés. J’ai donc pu remplir mon objectif principal, qui était de trouver quelques beaux bouts de bois pour faire un peu de sculpture.

Et quelques graines à replanter ici, pour la variété.

Parce que oui, je me suis trimballé une scie là bas !! Ca n’étonnera vraiment personne… J’ai même réussi à ne pas trop passer pour un psychopathe. J’avais aussi un bouquin à lire, et il n’aura pas beaucoup avancé parce que le premier soir, Phèdre m’aura mis sur les bras un bouquin d’organisation que je devais absolument lire. C’était finalement beaucoup de GTD en français, mais assez bien écrit pour que j’y trouve quelques idées d’organisation, et d’aménagement pour mes propres tâches. Je vais juste avoir besoin de plein de temps pour mettre ça en place.

Et du temps, je n’en aurai pas eu beaucoup, puisqu’à peine rentré, j’ai enchaîné les sorties, d’abord vendredi soir avec le trio de mes libraires d’origine (d’il y a 15 ans) que j’ai enfin pu rassembler à un même endroit et un même moment. Et le lendemain, un gros repas d’anniversaire chez l’ami dont l’épouse (et mon amie) nous a quitté le mois dernier, tellement gros repas que ça aura en fait été deux repas. Le tout suivi par l’anniversaire de l’Excalibur, mon bar de toujours à Strasbourg.

J’ai trouvé un peu de temps dimanche, finalement, mais entre la fatigue et la quantité de choses à préparer, j’aurai finalement assez peu avancé. Et les quelques bombes qui sont tombées au boulot en mon absence me laissent à penser que la semaine va être trop courte, comme d’habitude. Mais justement, j’ai l’habitude.

Une semaine après