Time goes by (édition de l’automne 2019)

Ca fait des plombes que j’aurai du faire ce post, mais comme souvent, je cours après le temps, et je manque cruellement de temps. Commençons par le début.

Les travaux de la véranda

Ca a commencé… Et ca n’a pas fini ! J’ai passé deux semaines et demi sans vélux, et comme le montre la photo ci-dessus, si j’avais une bache pour protéger de la pluie, ça isole pas des masses d’un point de vue thermique. J’ai maintenant trois nouveaux vélux, et une couverture qui est aux deux tiers faite. C’est comme d’hab plein d’aléas, parce que les ouvriers ne peuvent pas travailler quand il pleut, et que leur planning m’échappe encore un peu… Mais bon, la patience, je l’ai, surtout maintenant que ma véranda est de nouveau isolée.

Les travaux de la chambre d’amis

C’est un beau bordel… Après avoir patienté et laissé le chantier en plan, en attendant que j’ai les matériaux, je me suis rendu compte au moment de commencer qu’en fait, j’aurai pu faire depuis longtemps le coffrage du volet, et du coup j’ai encore perdu du temps. J’ai profité des vacances pour avancer du mieux que j’ai pu, j’ai posé le placo, j’ai enduit, il me reste à poncer, à peindre, et à poser le plancher. Et après, je vais devoir penser à comment meubler cette pièce.

Les autres bricolages

J’ai en stand-by un meuble à fabriquer pour des amis, pour résoudre un problème d’aménagement lié à la structure de leur appartement. Ca serait bien là aussi que je m’y mette. Et accessoirement, ça va me donner l’occasion de jouer avec du styroglass. Mais c’est toujours plus compliqué de bosser pour les autres. Autant ce que je fais pour moi-même, je peux être indulgent, m’adapter en fonction des problèmes rencontrés, etc. Autant pour les autres, j’ai un cahier des charges, et c’est leurs attentes que je dois satisfaire, c’est donc plus difficile d’expliquer les changements de dernière minutes, les soucis qu’on peut rencontrer, et le fait que le résultat final ne correspond pas toujours à l’idée qu’on s’en fait.

Pendant ce temps, j’ai bricolé une corbeille à linge sale pour remplacer celle en plastique dont je disposais, le tout avec des chutes de bois dont je dispose en masse au garage. Avec l’aide de Maman pour la couture, ça donne ça :

J’ai aussi utilisé des chutes pour faire un rangement plus approprié pour mes ceintures. Pas que j’en ai tant que ça, mais c’était un bon moyen de tester mes possibilités de rangement dans la chambre.

J’ai aussi profité de mon temps libre pour régler tout un tas de petites choses, comme régler l’étanchéité des fenêtres qui avaient des infiltrations d’air froid, changer la chasse d’eau des toilettes pour une chasse économique et silencieuse qui marche vraiment, ou simplement vider à la déchetterie tout un tas de choses qui prenaient deux tonnes de place dans le garage.

Oui, clairement, y’a de la place à faire là dedans…

Les projets du fablab

Comme l’année dernière, j’ai fait des décos de Noël pour tout un tas de personnes. Ca a tellement plu que j’en ai fait à peu près 80…

En parlant de déco de Noël, j’ai fait une tentative de Star Wars, et oui, ça aussi ça a plu, mais j’ai déjà offert le seul exemplaire que j’ai produit. L’idée serait de faire une étoile de la port à placer au sommet du sapin, et une vingtaine de X-Wing et de TIE Fighters dans le sapin, pour recréer la bataille de Yavin.

Et tant que j’y étais, j’ai eu envie de faire des boites.

Encore un truc que j’ai fait pour le sport. J’ai un usage très limité pour ces choses là, mais j’avais envie de voir les challenges, vu qu’idéalement, j’aimerai faire ça en plus grand avec des morceaux de palette. Je vais me garder le plus petit, parce que j’ai une utilité, et il faudra que je vois ce que je fais avec le plus grand. Il finira probablement en démo au fablab.

et pour finir, un peu de cuisine

Ca faisait partie des trucs que j’avais envie d’expérimenter, sachant très bien que sans expérience, ça risquait d’être catastrophique, mais c’est bien comme ça qu’on acquiert de l’expérience.

C’est pas très beau, mais c’était assez bon, voici donc mes premiers mochi aux amandes.

Time goes by (édition de l’automne 2019)

2 réflexions sur “Time goes by (édition de l’automne 2019)

  1. Des mochis, c’est trop bon 🙂 En tout cas tu as toujours de belles occupations, c’est inspirant 😉

    1. bleu

      Ok, faut qu’on se planifie une occasion, mais la seconde fournée de mochis est pour toi. Mochis amande, ça te va ?

Les commentaires sont fermés.