Catégories
Builds Gardening Life

Semaine du 5 juillet 2020

Travaux

  • Le carrelage pose plus de problème que prévu. J’ai finalement du refaire le niveau avec une première couche, pour compenser l’épaisseur. Et j’ai laissé sécher toute la semaine. J’aurai pu reprendre le carrelage avant, mais manque de temps, et surtout, attendre m’aura permis de trouver une solution à l’un des problème épineux que je rencontrais.

Personnes

  • Semaine dernière, un soir après un gros orage, en rentrant chez moi, j’ai trouvé un arbre couché sur la piste cyclable à deux pas de chez moi. J’ai contourné l’arbre, et je suis tombé nez à nez avec un jeune en train d’essayer de dégager l’arbre de la route. J’aimerai dire que je me suis spontanément arrêté pour l’aider, mais non, j’ai hésité ; et puis la culpabilité l’a emporté, je me suis effectivement arrêté pour l’aider. On aura mis du temps, et j’aurai été obligé de chercher une scie chez moi, mais on a dégagé le passage. C’est aussi ce genre de détail qui me permettent de rester optimiste.
  • J’ai eu l’occasion de faire un goûter/apéro avec Aline. C’était l’occasion de lui emprunter un bouquin, de prendre des nouvelles, de rire un peu, et de me souvenir pourquoi j’appréciais toujours autant de passer du temps avec des gens passionnés.
  • J’ai profité de mes congés pour aller voir les parents. Vu que Papa est une personne à risque, hors de question de prendre le train. J’ai donc pris le vélo sur 60km (j’ai triché, j’ai pris le vélo électrique). La première chose que j’ai récolté, c’est des coups de soleil de cycliste, c’est à dire sur les avant-bras. Il faisait un peu chaud pour que je mette la veste.
  • J’ai du coup passé pas mal de temps avec ma nièce de 6 ans. On a joué à des jeux de gamins de 6 ans (du moins ceux qu’on trouve chez mes parents, c’est à dire les dominos et le jeu de l’oie), mais on en a aussi profité pour jouer à un de mes nouveaux jeu : StreetComplete. On est allé se balader dans le village, avec le chien en plus, et on a complété OpenStreetMap en jouant.
  • J’ai aussi pas mal discuté avec les parents de différents projets, que ce soit le dernier meuble de mon bureau, ou par exemple le banc en bûches que je prévois dans le jardin (et où j’ai besoin de leur bois).
  • J’ai eu un apéro/repas chez Jo et Manue, où j’ai découvert qu’ils me faisaient assez confiance pour me confier la charge de nourrir Tequila, leur chat, pendant leurs prochains congés.
  • J’ai participé à la première étape du déménagement (étrangement, l’étape la plus chiante, les meubles) de Cédric, un pote dont le couple n’aura pas survécu au confinement. Outre le fait que j’étais le seul participant à aider l’intéressé, ce qui était étonnant, c’est que Rachel, sa compagne, était partie avec les enfants pour le week-end. J’avais un peu l’impression qu’on était en train de tout cambrioler.

Empreinte carbone

  • J’ai donc un nouvel intérêt pour OpenStreetMap, et je profite de mes congés pour faire quelques excursions en ville et améliorer les cartes du coin. C’est amusant, et ça me fait faire du vélo alors que j’aurai plutôt tendance à rester bien au frais à la maison.
  • Je prépare déjà un projet de cet hiver… qui consiste en l’amélioration de mon radiateur. C’est en italique, parce que ce radiateur là, c’est juste deux plaques de tôle (issues de mon ancien chauffe-eau) qui sont dans un cadre en bois, et qui servent à couper la grosse vague de chaleur du poêle à bois (ça protège le parquet). Une fois que c’est chaud, on peut en théorie le transporter dans une autre pièce où il restitue la chaleur. Sauf que bon, l’acier et l’air, ça se refroidit vite. Donc l’idée, c’est de remplir l’espace entre ces deux plaques avec quelque chose qui absorbe et restitue bien la chaleur. Par exemple (mais vraiment pour l’exemple, hein), des noyaux de cerises. Oui, il en faut un paquet. Mais mon voisin a un cerisier qu’il a très peu exploité, il y a beaucoup de déchets que je commence à exploiter.
  • Sinon, petit retour d’expérience sur le dentifrice solide (en fait sous forme de poudre). Je n’en ai évidemment testé qu’un seul, fourni par mon épicerie en vrac, et c’est pas mal. C’est pas plein de micro-plastique, c’est pas plein de plastique tout court, c’est naturel, et ça fait le job plus que correctement.

Écosystème du jardin

  • J’ai un pied de tomate qui est soit mutant, soit super bourrin. Il a fait une branche avec des tomates (alors, certes, des tomates-cerises, mais quand même…). J’ai compté ce soir 53 tomates sur cette branche, et une trentaine de fleurs prêtes à venir compléter… Je sais quelles graines je vais récupérer.
Et ça, c’était hier…
  • Sinon, j’ai deux tonnes de concombres (pour un seul plant), le double de courgettes (pour deux plants), les aubergines, les poivrons et les piments commencent à fructifier… J’ai aussi deux tournesols qui poussent à vive allure, les mûres qui sont mûrissent, les groseilles que je devrais récolter, les roses trémières qui sont assez grandes pour m’en coller une…

Média

  • J’ai lu Bolchoi Arena tome 2, Nains tome 17, Basilisk the Oka Ninja Scolls tome 4 et 5 et j’ai commencé Hellboy & B.P.R.D. tome 5 (1956). De bonnes lectures, mais rien d’exceptionnellement significatif.
  • Dans la catégorie exceptionnel, par contre, j’ai lu Le Joli Coco. C’est court, mais j’ai beaucoup ri.
  • J’ai aussi commencé La méthode Bullet Journal, que m’a prêté Aline. Même si je ne suis pas toujours le meilleur client pour ces livres d’organisation, j’ai toujours des choses intéressantes à en retirer. Et je me dis qu’il faudrait probablement que je lise plus de non-fiction comme ça.
  • Au titre des découvertes musicales, on notera surtout Dawn of Solace. Et il m’aura fallu bien trois minutes pour repérer que les guitaristes, le bassiste et le batteur ne sont qu’une seule et même personne.

Misc

  • J’ai vu de drôles de choses sur mon chemin à vélo