Catégories
Life Renovation

Semaine du 30 août 2020

Travaux

  • Ca avance… doucement. En soi, ça ressemble beaucoup à la semaine dernière, mais y’a moyen de jouer au jeu des 7 différences. Sauf qu’il y en a 8 et que deux ne sont pas visibles…
Et il n’y en a que deux qui sont réellement évidentes…
  • En fait, une semaine de pause entre chaque étape des travaux, c’est pas une mauvaise chose, ça me laisse le temps de préparer les plans dans ma tête, et du coup je peux exécuter rapidement le week-end.
  • A part ça, j’ai entamé ce qui s’apparente à la dernière partie d’une séance de travaux : le ménage ! Parce que mine de rien, j’ai enchainé beaucoup de projets ces derniers temps, et j’ai pas pris le temps de bien briquer comme il l’aurait fallu… C’est maintenant en cours.

Personnes

  • J’ai vu Cédric mercredi, pour un apéro un peu improvisé. Ca a été l’occasion de parler de sa situation qui, sans être catastrophique, n’est pas forcément simple. Mais ça fait pas si longtemps que je suis capable d’entendre ça, et de me dire que c’est pas à moi de régler les problèmes des autres (je ne peux de toute façon rien y faire).

Woodworking

  • Au registre des outils que j’utilise de plus en plus, le rabot à main ! Quand il s’agit de chanfreiner rapidement un morceau de palette et que j’ai pas envie de sortir la défonceuse ni de mettre encore plus de sciure partout, c’est quand même vachement pratique et rapide. Et plus propre que si je faisais tout au papier à ponçer.
  • Par contre, faut clairement que je fasse du ménage à l’atelier, j’ai deux tonnes de sciure un peu partout…

Empreinte carbone

  • Mon épicerie en vrac au marché est vraiment formidable ! Maintenant, ils font les pâtes de lasagnes en vrac ! Encore un truc où j’aurai plus besoin de jeter des emballages !

Écosystème du jardin

  • Avec la pluie une bonne partie de la semaine, les tournesols commencent à pencher dangereusement, les tomates aussi, le concombre est en fin de vie… Mais bon, les arbres ont l’air heureux.
  • Les roses trémières sont en graines, et j’en disperse un peu partout dans l’espoir d’en avoir un peu plus. Les lavandes et les sauges que j’avais planté en début d’année devant la maison ont grandi, pas forcément des masses, mais assez pour que je le remarque.

Média

Boulot

  • J’ai eu une grosse échéance qui m’est tombée dessus, et en urgence évidemment. Et non seulement je m’en suis sorti, mais j’ai pu faire ce que j’adore en ce moment, c’est à dire aller encore plus loin que ce qu’on attend de moi et laisser les gens ramasser leur mâchoire qui venait de se décrocher. Quand ça marche, c’est juste jouissif.