Catégories
Builds Life Music

Semaine du 11 avril 2021

Travaux et créativité

J’ai profité du temps dispo pour avancer l’aménagement du cagibi. Je mise sur des plateaux qui peuvent être retirés pour accéder au fond, ça me laisse le plus d’espace de rangement, et vu que de toute façon, je vais pas y farfouiller tout le temps, ça devrait aller. J’ai pas avancé autant que je l’aurai voulu, mais je finis par savoir que j’imagine tout beaucoup plus rapide que ça ne l’est réellement. Au final, j’ai bien avancé, et c’est vrai que le plus long dans le processus, c’est de transformer du bois de palette dégueulasse en planches correctes et utilisables.

Personnes

Mon voisin a fêté son anniversaire cette semaine. Ca signifie que j’ai été invité à un repas + après midi aujourd’hui. J’ai un peu hésité, parce qu’on était 8 personnes prévues, et que sans faire une psychose au Covid, j’ai assez de background scientifique pour comprendre ce qu’est un taux de contagion, surtout avec deux infirmières dans le lot. Mais bon, j’ai estimé que c’était un risque prenable pour tout un tas de raisons, les probabilités d’avoir des infectés étant quand même relativement limitées. Au final, c’était un peu comme beaucoup de soirées qu’on avait l’habitude de faire, mais l’après midi. Et je m’affole toujours un peu plus face à la quantité d’alcool ingurgité. Moi qui pensait que les mecs allaient se calmer avec l’âge, des fois je me demande si c’est pas pire.

Base de connaissance

  • Je suis assez content, parce que chaque fois que j’ai une interrogation de type informatique, mon réflexe est maintenant d’aller voir ma base, et quand l’info n’y est pas, de l’ajouter (même si je ne le fais pas forcément immédiatement…)
  • J’ai justement fait pas mal de recherche sur les capacités de la fonction tangle d’Emacs, et j’ai réussi à tout me noter, les liens, les exemples, et les explications en langage clair. Ca peut encore être amélioré, mais l’idée n’est pas non plus de refaire la doc (c’est bien pour ça que je commence toujours pas un lien sur la doc officielle).
  • J’ai également commencé à me poser des questions sur les sauvegardes de ma base, puisque dans les faits, il arrive parfois que tous les appareils sur lesquelles elle est dupliquée se retrouvent au même endroit… A creuser avec le script de sauvegarde.

Scripts

  • Ca va avec le point précédent, mes recherches sur la fonction tangle ont porté leurs fruits, puisque j’arrive à écrire un fichier sur un serveur distant en sudo. J’avais peur de devoir faire des configs de malade, mais en fait non.
  • A partir du moment où j’ai compris que j’arrivais à le faire, il y a environ deux tonnes d’idées bruts qui me sont tombées dessus sans prévenir. J’ai commencé à imaginer plein de choses qui me semblent génial. Et puis j’ai commencé à me sentir dépassé par tout ce que je venais d’imaginer, sans plus savoir par où commencer. Et c’est là que je me suis rappeler de travailler par itération.
  • La première itération a donc été de réussir un premier backup, et il faut dire que le script que j’avais copié était bien, mais pas pensé pour ma config en literate programming et donc j’ai eu tout un tas de blocages. Pas trop compliqué à débugger, jusqu’à ce que je tombe sur des erreurs PGP…
  • J’ai passé un moment à revoir complètement ma config PGP, et j’ai finalement réussi à faire une sauvegarde propre (enfin, à peu près) ! Hourra !
  • Prochaine étape, mettre de l’ordre dans mon fichier, parce que c’est bien toute l’idée du literate programming. Mais bon, ça implique que je repense ce script pour qu’il rentre dans les cases de ce que je veux faire, ce qui revient probablement à le réécrire presque intégralement (mais au moins j’ai les commandes de bases).

Empreinte carbone

J’ai profité d’un coup de froid dans la semaine pour relancer le poêle à bois, et vider une partie des toutes petites chutes de bois. Ca a fait une belle flambée, ça m’a débarrassé l’atelier, et ça fait des cendres pour nourrir le jardin. Bon, ça a aussi libéré pas mal de CO2 dans l’atmosphère, mais on n’a rien sans rien…

Écosystème

Entre le temps mitigé et les températures … normales pour la saison, genre il y a dix ans, pas beaucoup de neuf au jardin. J’ai néanmoins déplacé une des plantes e la véranda, celle qui avait très mal supporté l’arrosage normal que je lui avais prodigué (abstraction faite que c’était une plante habituée aux climats arides). D’une part, ça m’oblige à l’arroser moins, puisque sur l’appui de fenêtre de mon bureau, je l’oublie plus facilement. D’autre part, ça empêche le chat, qui est souvent sur cet appui de fenêtre, de sauter sur mon bureau. Et enfin, et c’est la bonne nouvelle, j’ai découvert que les feuilles qu’il faisait tomber quand il était malade ont provoqué de nouvelles pousses. Bon, c’est tout petit pour l’instant, mais si je ne les tue pas, j’aurai quatre autres pieds, ça serait une bonne nouvelle.

Mais si, là, en tout petit, on voit les feuilles qui bourgeonnent !

Media

  • J’ai lu le second tome de Once & Future, et si ça a un peu perdu de son charme initial, ça reste une bonne lecture, ça m’oblige à replonger dans les légendes arthuriennes, mais pas seulement.
  • J’ai décidé de lire un truc qui trainait depuis longtemps dans ma bibliothèque : Snotgirl. De base, il n’y a qu’une chose qui m’attirait dans cette série : Bryan Lee O’malley. Mais le contexte de l’histoire qui touche au monde des influenceurs et influenceuses (en particulier dans le milieu de la mode) n’était carrément pas mon style. Et effectivement, dès les premières pages, je me suis demandé ce que je faisais là… Et pourtant… J’irai pas jusqu’à dire que la série est excellente, parce que ça reste un milieu qui me rebute ; et malgré tout, Bryan Lee O’malley réussit à faire une histoire où, à défaut de m’attacher aux personnages, j’avais envie de savoir la suite. Mais ça reste très particulier.
  • Après l’avoir conseillé à Louise, la stagiaire de mon libraire, et après avoir eu son retour très positif, j’ai relu Men of wrath. J’adore cette histoire, même si elle est loin d’être jolie, juste parce qu’elle est bien ficelée, et que tout du long de l’histoire, l’auteur tisse une trame qu’il retourne de façon très intelligente à la fin.
  • J’ai sauté sur le second tome de Fire power, dont j’avais été très agréablement surpris par le premier tome. Le second tome est (légitimement, vu le scénario) très différent. Pas mal des choses qui faisaient la qualité du premier tome ne sont plus là. Et pourtant, j’ai quand même beaucoup aimé ce second tome.
  • Parce que le dernier tome est sorti, j’ai commencé à lire l’intégrale de Paper Girls. Complètement barré, complètement psychédélique, c’est bien pour ça que les deux premier tomes m’avaient plu, maintenant je vais enfin pouvoir apprécier toute l’histoire.
  • On a attiré mon attention sur la campagne de financement participatif pour les tomes 4 et 5 de Giant days. Ca m’a fait hurlé, parce que j’ai les 6 premiers tomes de l’édition régulière, ce qui correspond aux tomes 1 à 3 de l’intégrale. Et c’est clair que cette édition régulière ne se poursuivra pas, seules les intégrales seront publiées maintenant (si tant est que la campagne réussisse). Mais en même temps, cette série est une petite pépite, donc j’ai craqué, j’ai prix les 5 tomes de l’intégrale (et je trouverai bien un moyen de revendre d’occasion mon édition régulière).
  • En parlant de financement participatif, j’ai aussi contribué au second tome de Kaijumax, un titre dont je ne cesse d’entendre du bien (et du coup j’ai aussi pris le premier tome, sinon ça ne servirait à rien).
  • C’est pas souvent que je signale une œuvre musicale francophone, mais les personnes qui me connaissent savent qu’en général, c’est à tendance punk. Alors voilà De rires et de larmes, de Tagada Jones.
  • J’ai vu Soul. Une jolie histoire, et quelque part j’en demandais pas plus. De chouettes musiques aussi, quand bien même c’est pas mon style habituel. Après, le scénario est un peu prévisible de bien des manières, mais finalement, ça n’a que peu d’importance. C’est juste joli.