Pour bien commencer 2019

Des discussions que j’ai pu avoir hier soir, 2018 aura été épuisant pour tout le monde. Je n’aurai pas été le seul, mais j’ai été bien épuisé ces derniers temps. Que ce soit les fêtes de fin d’année, la prise de tête des cadeaux de Noël, le cancer de papa, les gens qui demandent mon attention, les gens qui demandent mon aide, et tous mes projets perso, autant de choses qui ont fait que la notion de repos est un peu rentré dans la catégorie « légende urbaine » pour moi. Mais on ne dit pas de moi que je suis cray-cray pour rien.

A tel point que, pendant le rituel 1er janvier où on se retrouve entre amis pour comater et regarder des films de merde, j’ai comme chaque année ramené mon PC (facile quand le rendez-vous est à 3m de chez moi), et j’ai bossé. Au programme cette année, de la sécurisation, et j’ai donc utilisé un outil qui m’est bien utile depuis un moment, à savoir Bitwarden, pour faire le tour de la plupart de mes mots de passe (Disclaimer : je ne suis pas payé par Bitwarden pour dire du bien d’eux, je trouve juste leur service parfait, et dans l’esprit du logiciel libre). Passer à 10, voir 12, voir 16 caractères pour mes mots de passe, en utilisant tous les caractères possibles, activer l’authentification double-facteur quand c’était possible, avoir un backup de ces authentifications, autant que possible, avec FreeOTP (un autre service qui ne me paye pas), s’assurer que chaque mot de passe est unique, supprimer les accès obsolètes, fusionner les doublons (en particulier quand il y a de l’authentification sur navigateur et sur Android), … Bref, j’ai été occupé jusqu’à 18h, mais je suis plutôt bien couvert, et si c’est pas impossible de hacker mes accès, c’est certainement plus compliqué que ça ne l’était.

J’ai aussi sérieusement commencé à limiter les accès de Google à mon activité en ligne. J’avais déjà eu la bonne idée d’utiliser des ROM Android alternatives (AOKP en ce moment), d’utiliser Qwant, Protonmail, Notes, j’ai commencé à utiliser MAPS.ME à la place de Google Maps, je commence doucement à chercher des solutions (idéalement open-source) pour synchroniser les contacts et le calendrier, et dans un registre assez similaire, j’aimerai bien trouver une alternative viable à Dropbox.

Et pour la partie plus personnelle, en dehors de la fatigue constante des derniers mois, j’ai quand même fait quelques belles avancées en 2018. Je suis toujours très loin de mes ultimes objectifs (et je ne parle pas des objectifs permanents qui par définitions ne sont jamais atteints), mais j’ai réussi à me sociabiliser plus que je ne le faisais auparavant, j’ai agrandi mon cercle de connaissances, et d’amis par la même occasion, j’ai amélioré mes méthodes de travail (et je ne parle pas que du côté professionnel), j’ai créé pas mal de choses, j’en ai accompli d’autres, et j’ai une bonne vision de ce que je peux encore améliorer, et de comment le faire. Alors on va rester positif pour cette nouvelle année, on va pas se mettre de pression inutile, on va déjà faire avec les projets en cours (et il y en a un paquet), et on laissera les choses se dérouler au fur et à mesure.

Pour bien commencer 2019