Catégories
Books

Plaisir coupable (mais pas trop)

J’avais oublié d’en parler (je crois), mais dans mes lectures était récemment tombé un article qui m’avait fait un peu réfléchir, à savoir un info pour une campagne crowdfunding pour la prépublication de deux titres chez Bliss Comics. En général, je ne cours pas après les campagnes de crowdfunding sur ces publications, parce que je préfère donner mon argent à mon libraire (lui au moins, je peux prendre l’apéro avec).

Mais ici, il y a plusieurs facteurs qui ont joué. Bliss édite essentiellement l’univers Valiant (du nom de l’éditeur américain), univers que j’aime beaucoup parce qu’il se démarque plutôt bien de Marvel et DC. Ce n’est pas le premier éditeur à avoir tenté ça, un autre assez gros éditeur l’a fait avant lui, et s’est cassé les dents dessus (à mon avis la faute à un manque de pub sur ces publications) ; j’en garde un souvenir amer parce que j’ai acheté des titres qui se sont arrêté en plein milieu (heureusement repris par Bliss, et j’ai du coup mis mes anciens exemplaires en dépôt vente chez mon libraire, des fois que…). Et le Covid étant passé par là, la santé des plus petits éditeurs s’est révélé aléatoire. Ces deux campagnes étaient clairement annoncées comme une façon d’améliorer leur situation.

Donc j’ai cotisé, parce que ça me semblait la chose à faire pour soutenir cette industrie qui compte pour moi. J’ai quand même averti mon libraire que je lui faisais une infidélité, et ça l’a fait rigoler.

De façon amusante, pour une précommande, elle est arrivée deux semaines après sa sortie en librairie. Et si j’ai payé un peu plus cher, j’ai quand même gagné deux posters, huit prints, dont deux signés par Elsa Charretier et Paul Renaud, deux marque-pages, un autocollant et un badge phosphorescent. Et la satisfaction d’avoir soutenu un éditeur que j’apprécie.