Catégories
Builds Gardening Life

Semaine du 6 décembre 2020

Travaux

  • J’ai enfin craqué, et j’ai acheté des stores pour toutes les fenêtres de la maison, pour remplacer les vieux voilages pourris que j’avais en place depuis une éternité.
Ca donne une impression de froid, mais c’est quand même plus pratique que les voilages. Et en été ça risque d’être assez génial.

Personnes

  • Sur conseil des parents, on ne fera pas Noël en famille cette année, ça ne parait pas raisonnable. Quelque part, ça fait chier, mais je mentirai si je disais que ça ne me soulage pas. Pour autant que j’adore ma famille, je me suis rarement senti à ma place dans les réunions de famille (et pourtant on n’est pas bien nombreux).
  • J’attends du coup de voir ce qui va se faire pour Nouvel an, mais clairement, je cherche une échappatoire. Ca fait plus de 20 ans que je fais ça avec de vieux potes, mais chaque année me semble pire que la précédente, et j’en suis au point où je me demande si je vais pas juste rester tranquille à la maison. Si seulement ils faisaient pas ça chez mon voisin…
  • J’ai eu assez peur en début de semaine. Parce que je suis le roi des boulets, dimanche soir dernier, en montant l’escalier, et en faisant un peu vite, je me suis cogné la main contre le poteau de la rambarde. A la base rien de grave, sauf que je me suis réveillé avec une douleur pas très agréable au pouce. Pendant quelques secondes, j’ai eu un peu peur d’avoir été assez balèze pour me casser le pouce en me cognant tout seul comme un grand, mais non, c’était pas ce genre de douleur. Je pense que j’ai un tendon qui a pas apprécié et qui a gonflé, parce que qu’il n’y avait qu’en flexion que j’avais mal, et après une semaine, j’ai plus qu’une douleur résiduelle, et aucune perte de mobilité, donc rien de grave. Mais ça prouve une fois encore que je suis méchamment maladroit, et que j’ai raison d’être hyper vigilant quand je manipule mes outils à l’atelier.

Base de connaissance

  • Ca fait longtemps que j’essaye de trouver un moyen de garder une trace à peu près compréhensible de toutes mes machines sur le réseau interne, sans jamais arriver à quelque chose qui me satisfasse vraiment. Mais cet article m’a pas mal inspiré, et me fait dire que je peux même aller plus loin que simplement cartographier mon réseau !

Woodworking

  • J’ai commencé à découper mes tiroirs pour la commode. Par définition, je déteste faire les tiroirs, parce que c’est toujours du travail de précision où se planter signifie gâcher beaucoup de bois. Mais j’avoue que là je suis plutôt serein, et que l’expérience commence à parler, et que je commence à me permettre des facéties que j’aurai jamais osé auparavant.

Empreinte carbone

  • Quitte à ne rien perdre, je demande en général au marché de me garder les fanes, ça nourrit le compost. Mais je garde les fanes de céleri pour autre chose. En l’occurrence, je les nettoie, je les fais sécher sur le poêle à bois, et je les broie, pour faire un petit mélange de sel de céleri assez sympa. Depuis que j’ai un vrai pilon et un vrai creuset, c’est quand même beaucoup plus facile à faire.

Écosystème du jardin

  • De façon assez inattendue, j’ai converti Jo et Manue au compostage, quand bien même ils sont en appartement. Ils se sont acheté un composteur de balcon, et ils ont la ferme intention de s’en servir. Par contre, vu leur consommation intensive de café, ils savent qu’ils vont avoir du surplus, et là, je me suis proposé, parce que le marc de café est un excellent engrais. Il faut juste qu’on trouve une solution pour qu’ils le stockent de façon pas trop pénible et que je le récupère régulièrement. Ca sera une excuse pour faire des apéros.
  • J’ai ma Sedum Adolphii qui fait vraiment la gueule. J’ai coupé un pied qui était abîmé, mais les feuilles continuent de tomber, je sais pas trop si c’est un manque d’eau, un trop plein d’eau, le froid pendant le transport, ou un peu de tout ça et d’autres choses… J’espère surtout que certains pieds resteront assez vifs sur le long terme.

Créativité

  • Ca fait quelques jours que j’ai une idée qui me trotte en tête. J’avais il y a bien longtemps imaginé une boite pour ranger mes baguettes (j’allais dire japonaises pour signifier ce dont il s’agit, mais vu qu’elles sont en forme de sabre laser, je doute qu’elles soient originaire du japon…), et si le concept me plaisait, la réalisation me semblait pas aussi jolie que je l’aurai voulu. Mais en revoyant la boite à tournevis que j’avais prêtée à Aline, j’ai eu une idée pour rendre ça beaucoup plus sympa. Et étrangement, ça va me demander moins de temps à faire les plans numériques… Et c’est extensible à plein d’autres rangements. L’idée doit mûrir encore un peu, mais y’a clairement un truc à faire, et ça m’amuse déjà beaucoup.

Media

  • En parlant avec Aline la semaine dernière, je me suis rappelé que j’avais démarré la série 20th Century Boys à l’époque de sa sortie, sans jamais la finir, puisque j’attendais la fin. Et que ça fait maintenant quelques années que je me dis qu’il faudrait que je la finisse enfin. Bon, en l’occurrence, j’ai recommencé depuis le début, parce que c’est touffu comme histoire. Et déjà au bout du premier tome, je me suis souvenu de pourquoi j’avais adoré cette série. Bon, 8 tomes lus, encore 14, plus 2 tomes de 21st Century Boys.
  • J’ai lu Sara, un récit qui s’attarde sur ces femmes russes qui servaient de sniper pendant la seconde guerre mondiale. C’est du Garth Ennis, donc c’est assez ancré dans les faits, et c’est clairement pas fait pour raconter une jolie histoire. Assez sympa à lire, j’ai trouvé.
  • J’ai lu Sentient, qui part d’un concept assez simple : un vaisseau spatial de colonisation s’en va à l’autre bout de l’espace, et soudain, il ne reste à l’intérieur du vaisseau que les enfants et l’intelligence artificielle. C’est sympa, mais clairement, ça prend beaucoup de raccourcis par manque de temps pour plus détailler ce qui clairement l’aurait mérité.
  • J’ai lu le magnifique second tome de Die. J’aime bien la tournure que ça prend, où les personnages évoluent dans des directions surprenantes, mais bon, on va pas se leurrer, ça serait certainement moins intéressant sans les dessins magnifique de Stéphanie Hans.
  • Un peu de musique pour finir. C’est pas tout nouveau, mais je crois pas en avoir parlé avant, Emil Bulls et White Car Nation.

Catégories
Gardening Life

Semaine du 29 novembre 2020

Petite semaine, très chargée niveau boulot, j’ai donc eu assez peu de temps pour vraiment avancer mes projets.

Personnes

  • J’ai fait un apéro avec Jo et Manue Mercredi, en sortant du boulot. Ca m’a fait du bien de les voir, et réciproquement, vu qu’ils sont tous les deux en télétravail total depuis un mois.
  • L’apéro du vendredi avec mon libraire s’est un peu éternisé, puisqu’il fallait préparer le magasin pour la réouverture de Samedi, et que j’allais pas le regarder faire ça tout seul.
  • Je suis passé dire bonjour à Marie-Odile, la mère d’un de mes potes qui habite pas loin de chez moi, et qui n’avait pas vu grand monde depuis le début du mois elle aussi. J’en ai profité pour faire quelques réparations dans sa maison qui a toujours un truc qui ne va pas.
  • J’ai mangé un pizza maison avec Aline, et on a bien failli ne pas manger grand chose vu qu’on ne s’était pas compris sur qui faisait quoi… On s’en est sorti au final, et la pizza était excellente.
  • J’ai passé cet après-midi chez JD, mon ancien libraire, que j’avais pas vu depuis une éternité. Ca a été l’occasion de prendre des nouvelles de la famille, du boulot, et de râler en commun sur les mêmes sujets.
  • Ce que je retiens de cette semaine, c’est surtout que tout autant que j’aime toutes ces personnes, chacune à sa manière, voir autant de monde dans la semaine, ça me fatigue physiquement. Mais pour autant, je ne regrette pas un seul instant de cette semaine.

Woodworking

  • J’ai juste eu le temps de lasurer les planches qui vont séparer les compartiments de ma commode… Et c’est déjà pas mal. J’ai surtout peur que la lasure ait fait légèrement gonfler le bois, et qu’il ne rentrera maintenant plus dans les espaces prévus. Du moins pas avant que je l’ai fait copieusement sécher.

Écosystème du jardin

  • J’ai de nouvelles plantes ! La jungle n’en finit pas.

Media

  • J’ai fini Le maître voleur, en 7 tomes. Pas transcendant, mais pas fondamentalement mauvais. Ca se laisse lire, mais relire, je suis pas sur.
  • J’ai lu Wonder Woman – Dead Earth. Et si le gros de l’histoire se devine assez facilement, ça reste une lecture vraiment sympa du personnage et de son amour de l’humanité.
  • J’ai aussi lu vite fait Batman – Death Metal. C’est l’univers DC standard, donc c’est un peu du gros n’importe quoi, mais ça m’a donné l’occasion de rire en voyant Batman-Cthulhu !

Catégories
Review

Strangers in paradise

J’avais dit que Strangers in paradise (SIP) méritait un article à lui tout seul, et donc voilà, avant que j’oublie tout. Alors donc, pourquoi c’est bien ?

Déjà, c’est Terry Moore. J’ai découvert Terry Moore avec Echo, puis Rachel Rising, puis Motor Girl (je reviendrai un autre jour sur toutes ces séries). Et j’ai tout aimé. Bon, SIP était son premier ouvrage, donc j’avais une petite appréhension. A côté de ça, quand j’ai récupéré les 18 tomes chez mon père, il m’a dit « Ca ? Oh c’est un soap opera, le quotidien de deux filles ». Ce qui me fait dire qu’en fait, il a du lire le premier tome, et mettre le reste de côté en attendant la fin qu’il n’a jamais vu passer.

SIP, c’est du mystère, de l’action, des passés troubles, des enquêtes policières, des crimes, des tonnes de pognon, des trahisons, de la politique, de la violence, … Oui, c’est tout ça. Mais SIP, c’est avant tout une histoire d’amour. Voilà ce que j’en retiens. Et si beaucoup de choses de SIP sont exagérées, hyperboliques, ou juste abusées, la vision que l’auteur a de l’amour me semble… juste ! Loin des délires romantiques hollywoodiens, ou des histoires romancées à outrance, SIP, c’est une vision beaucoup plus terre à terre de l’amour. Et donc c’est compliqué.

Parce que l’amour n’est pas un choix rationnel. L’amour n’est pas un choix tout court. On aime, c’est tout. Il y a des amours qui se réalisent, d’autre pas ; certains qui durent, d’autres pas ; ceux qu’on finit par oublier, et ceux qui restent même quand on sait qu’ils ne seront jamais réciproque ; certains qui correspondent exactement à ce qu’on attendait, d’autres qui s’avèrent bien différents. Et puis il y a les gens, ce qu’ils disent, ce qu’ils ont dit, ce qu’ils n’ont pas dit, ce qu’ils ne disent pas, et ce qu’ils ne diront jamais ; il y a les personnes telles qu’on les voit, telles qu’elles se révèlent, telles qu’elles deviennent en changeant ; il y a nos attentes, les attentes des autres, les envies de chacun. Et il y a les émotions, les peurs, les satisfactions, les craintes, les joies, les pleurs, les soulagements, et le fait qu’on n’a pas tous les mêmes émotions en même temps. Toutes ces choses qui font de l’amour parfois un véritable enfer, parfois un immense paradis, parfois quelque chose dont on ne veut plus entendre parler, et pour la plupart d’entre nous, quelque chose après quoi on court quand même. Parce que par définition, ça reste quelque chose de beau.

SIP, c’est des situations rocambolesques, mais qui sont toujours ancrées dans une certaine réalité des relations humaines, qui font qu’il n’y a parfois pas de « bon » choix. Il y a des choix qu’on a, certains pires que d’autres, mais la plupart qui ne sont qu’histoire de confiance, de pari sur l’avenir, et de réalité de nos convictions ; et il y a les choix qu’on nous enlève. Il y a la raison, et toutes les fois où on ne l’écoute pas parce qu’aucun de nous n’est raisonnable. Il y a ce qu’on fait, ce qu’on se force à faire, ce qu’on choisit de ne pas faire et ce qu’on ne peut pas faire. Il y a la vie, normale, telle qu’on la vit tous au quotidien, tellement triste et pourtant si belle.

Vous noterez que je n’ai rien révélé de l’intrigue de SIP. C’est normal, c’est à vous de la découvrir. SIP est une de ces histoires où j’ai l’impression que révéler le moindre détail concret pourrait faire disparaître la délicate magie qui entoure cette histoire. Si vous ne l’aviez pas encore compris, j’ai vraiment aimé SIP. Est-ce que je vous recommanderai de la lire ? Si ce que je viens d’écrire vous a évoqué quelque chose qui vous rend heureux ou vous a rendu heureux par le passé, alors oui. Si ce n’est pas le cas, j’ai bien peur que cette histoire vous barbe.

Catégories
Builds Gardening Life

Semaine du 22 novembre 2020

Personnes

  • Petit chat vient toujours me voir quand je bosse en télétravail, mais il ne vient plus systématiquement sur mes genoux, je crois qu’il a compris que c’était pénible de garder la pose, et de me faire déchirer les cuisses à coup de griffe. Maintenant, il squatte surtout le canapé dans la bibliothèque, juste à côté de moi.
  • J’ai fait un apéro avec Aline, et ça m’a fait du bien de me poser et de parler avec quelqu’un. Le confinement n’est pas tant une épreuve pour moi, mais c’est vrai que ça me manquait de voir du monde, en particulier les personnes que j’apprécie beaucoup.
  • J’ai croisé Jo et Manue au marché samedi, on a fait quelques courses ensemble, on a pas mal discuté, et on a fait quelques projets pour la semaine à venir.

Base de connaissance

  • J’ai commencé à sérieusement prendre des notes sur l’Arduino. J’ai encore beaucoup à faire, parce que c’est très dense comme sujet, et presque chaque ligne de mon bouquin de démarrage mériterait une note. Mais ça avance, de même que les exercices pratiques.

Woodworking

  • J’ai commencé un projet un peu ambitieux, à savoir rajouter des tiroirs à la commode de ma chambre (que j’avais construite moi-même il y a presque deux ans). J’ai commencé timidement cette semaine, en construisant les séparateurs.
  • J’ai aussi fait un nouveau support pour mes plantes de la véranda.

Écosystème du jardin

  • Malgré le gel pendant les dernières nuits, j’ai toujours un piment et un poivron qui ont l’air de tenir le coup… Ou alors ils sont juste figés sur place ; j’ai pas trouvé le temps d’aller vérifier.
  • Je suis assez fier de ma Sansevieria trifasciata, que j’avais failli tuer au cours des dernières années (pourtant c’est réputé intuable). Après avoir été réduite à trois feuilles, elle en a maintenant une dizaine. Sa localisation sur l’appui de fenêtre du bureau semble vraiment lui plaire, et j’ai beaucoup de plaisir à voir comment ça pousse bien.
  • Pour l’instant, encore aucune plante de la véranda n’est morte, ce qui est plutôt bon signe. Par contre, celles que j’ai mises en jardinière ont l’air de pousser pas mal, ce qui pourrait être un bon signe, si seulement c’était pas la saison où la plante est supposée se reposer… Je sais pas trop quoi en penser pour l’instant.

Media

  • J’ai fini les 18 tomes de Strangers in Paradise, et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est bien. Déjà, c’est du Terry Moore, donc c’est beau. Mais en plus, l’histoire… l’histoire mériterait que j’en parle plus en longueur dans un post dédié.
  • J’ai commencé à relire Le maître voleur, maintenant que le septième et à priori dernier tome est sorti.
  • J’ai avancé dans la lecture d’Advanced Bash Scripting, et je commence à m’astreindre à passer du temps sur la lecture. Typiquement, ça m’arrangerait de trouver une version papier, mais ça semble pas vraiment exister.
  • C’est pas une nouveauté, mais bon, Hämatom, ça me fait toujours rire, et je parie que ça arrange Aline d’avoir le lien en attendant que je créé une playlist.

Boulot

  • J’ai eu mon entretien d’évaluation, qui a lieu en théorie tous les deux ans, mais le dernier date d’il y a trois ans… Ce que j’en retiens, c’est que j’ai un chef de plus qui propose de me cloner.
Catégories
Builds Gardening Life Music

Semaine du 15 novembre 2020

Personnes

  • Avec le télétravail qui a repris à temps plein, j’ai un squatteur qui est revenu. Suivant les moments de la journée, il va s’installer à côté, dans la bibliothèque, ou ici même, sur mes genoux. C’est amusant un moment, mais bon, quand on est en conf call et que le chat ronronne, les gens me demandent si je peux éteindre le moteur…
  • Aline cherchait un tournevis particulier, que j’ai forcément. Quelques jours après, elle me parle de cuisine, de cookies, et de farine de noix de coco. J’ai donc décidé de lui extorquer un cookie (ou un morceau de cake, puisque ça a aussi été évoqué) en échange du tournevis. Je devrais avoir honte, mais en fait non.

Base de connaissance

  • J’ai commencé à me créer une cheatsheet sur arduino, au fur et à mesure que je découvre les subtilités du code, et du prototypage. Mais clairement, j’écris pas aussi vite que je joue avec l’engin. Il faudrait que j’y passe un peu plus de temps.

Woodworking

  • J’ai commencé à faire des supports pour les plantes dans ma véranda. Le premier a ses défauts, mais il fait le job.
  • Par jeu, j’ai voulu le faire avec le moins de vis possibles. Quelqu’un m’a suggéré de travailler avec des tenons et des mortaises. Mais j’ai préféré des chevilles, c’était plus drôle, et j’avais déjà des tourillons de 6mm. Sauf que j’en avais pas assez… Donc j’ai du fabriquer mes propres chevilles, à partir du premier bout de bois que j’ai trouvé.
on prend un bout de bois, et on ponce, et on ponce, et on ponce…

Empreinte carbone

  • J’ai fini de dénoyauter toutes les cerises ! J’ai pu les faire sécher à la chaleur du poêle à bois, et j’ai maintenant un bon volume. Je pense que j’en aurai effectivement pour quelques années à remplir mon « radiateur« , mais je me dis que même après, ça restera un exercice intéressant que de conserver les noyaux.

Écosystème

  • Je confirme que faire mûrir les tomates vertes au milieu des pommes, ça marche. Très bien, même !
  • C’est la période de l’entretien automnal, c’est à dire surtout ramasser les feuilles, couvrir le potager avec les feuilles ramassées, tailler les arbres, etc… Ça prend un temps fou, mais ça fait du bien d’avoir un semblant d’ordre (j’ai bien dit « semblant ») dans le jardin.
  • C’est aussi l’heure du bilan des plantations du printemps. Le mirabellier a superbement poussé, mais il a surtout pris en hauteur. Il faudra que je fasse attention en le taillant, pour qu’il commence à prendre en largeur. Le chêne a bien poussé, mais lui part en direction de la clôture des voisins, ça aussi il faut que je rectifie. Le sureau fait la gueule, et pourtant c’est celui qui semblait le plus propice à pousser comme un sauvage. A voir s’il tient l’hiver, et s’il prend un peu de poil de la bête l’an prochain. Le seringat a poussé gentiment, mais il a l’air content. Le cerisier nain n’a pas l’air d’avoir poussé beaucoup, mais c’est bien pour ça qu’il est nain. La bourrache pousse comme… de la mauvaise herbe, logique. La sarriette a très bien poussé, et serait certainement en excellente forme si je n’avais pas marché dessus il y a quelques semaines. La ciboulette semble avoir pris, mais j’attends de voir l’année prochaine. Le thym par contre semble avoir très bien pris. la rhubarbe et l’oseille que j’avais déplacé n’ont pas du tout bronché. Donc dans l’ensemble, ça se présente plutôt bien.
  • Dans la véranda, toutes les plantes se portent bien, mais j’ai encore du mal à évaluer leur besoin en eau, surtout que c’est la période où elles vont préférer la sécheresse.
Celui là date de l’automne dernier, mais il pousse plutôt bien lui aussi. il a toujours besoin de soutient pour rester près du poteau, mais ça semble pousser aussi bien que les mauvaises herbes alentours.

Créativité

  • J’ai pris un peu de temps pour commencer ma formation Inkscape. Mais en fait, je me suis retrouvé avec plein d’idées et bien peu d’ordre. J’ai donc pris le problème dans un autre sens, et j’ai commencé à créer une cheatsheet (version PDF celle-ci), qui résume les choses importantes. Une fois que j’ai déterminé ce qu’étaient ces choses importantes, je peux plus facilement les mettre en ordre, d’abord sur la cheatsheet, et ensuite sur le support de formation.

Media

  • J’ai continué de lire Strangers In Paradise, et il faut dire que c’est touffu. J’attaque le tome 8 sur 18, autant dire que j’en ai pour un moment.
  • J’ai découvert British Lion un peu par hasard, et quelque part, ça m’a rappelé quelque chose, genre le hard rock des années 90… J’ai trouvé le temps de regarder le clip, et là, j’ai pris quelques années dans la gueule, en voyant Steve Harris, le bassiste d’Iron Maiden, qui a pas loin de l’âge de mon père, en train de s’exciter sur scène. Tu m’étonnes que le rythme m’ait dit quelque chose !
  • Dans un autre genre très british, j’ai aussi découvert Twin Atlantic. C’est déjà plus standard, mais pas mal non plus.
Catégories
Builds Gardening Life Music

Semaine du 8 Novembre 2020

Personnes

  • Mes voisins sont eux-aussi en train de démonter leur cuisine, et vont la faire refaire dans les prochains jours. Je m’étais promis de ne surtout pas m’en mêler, mais c’est évidemment difficile de ne pas répondre quand j’ai un appel au secours. Et donc j’ai du intervenir pour trouver un moyen de dégager un meuble qui avait été construit autour des conduites de gaz. C’était moins compliqué que ça n’en avait l’air.

Base de connaissance

  • Je me suis visiblement pas trop mal débrouillé quand j’ai noté les emplacement des lattes derrière les plaques de plâtre de la véranda. bon, y’en a quand même une paire que j’ai raté, mais heureusement, mon nouveau détecteur de matériaux m’a aidé à corriger le tir.

Woodworking

  • J’ai fini de construire un petit tiroir pour aller sous le poêle à bois. Ca va remplacer le carton pas du tout adapté que j’avais avant.
Oui, la forme est bizarre, comme l’espace sous le poêle.
  • J’ai aussi commencé à poser des rails pour faire des supports pour différentes plantes dans la véranda.
Bon, là ça ressemble trop à rien, mais c’est super fonctionnel, promis.
  • A part ça, j’ai réussi en une seule session à me scier, percer et fraiser les mains. Bon, juste des égratignures, mais ça m’amuse toujours de voir que s’abîmer les mains est une constante du bricoleur moyen.

Scripts

  • J’ai commencé à bricoler plus sérieusement mon arduino.
  • Du coup, au fur et à mesure que je suis les exemple donnés dans le bouquin, je me dis qu’il faudrait que je me mette à prendre des notes dans ma base de connaissance, en particulier sur les subtilités du code.

Empreinte carbone

  • J’ai passé pas mal de temps à dénoyauter des cerises, encore et toujours… Et je n’ai toujours pas fini… Mais bon, j’ai déjà pas mal de noyaux pour mon projet, et si ça n’est toujours pas assez (je pense qu’il faudra que je me coltine ce boulot pendant une ou deux années encore), c’est déjà pas mal !

Écosystème

  • J’ai fait un petit stock de terreau pour plantes grasses, et j’ai commencé à mettre mes nouvelles plantes en jardinières. C’est toujours une épreuve, parce que j’ai peur d’abîmer une plante, mais bon, il faut bien le faire à un moment. J’ai donc fait trois jardinières, pour me rendre compte que la troisième allait être un peu à l’étroit sur la bordure que je lui avais prévue. Elle sera donc à un autre endroit.

Créativité

  • J’ai commencé à préparer la formation Inkscape, et j’ai vite eu le syndrome de la page blanche. C’est pas grave, ça viendra avec le temps, j’ai tout le confinement pour y penser.

Media

  • J’ai reçu Roku, pour lequel j’avais participé au crowdfunding. Et le package est joli.
Bon, tout les goodies vont traîner quelque part dans la bibliothèque. Je fais surtout le crowdfunding pour soutenir l’éditeur.
  • J’ai lu Servitude, une série en six tomes qui a commencé il y a 14 ans, et dont j’attendais la fin avec une certaine impatience. Pas mal dans l’ensemble, très joli, mais très condensé.
  • J’ai lu le tome 15 de Travis pour rester à flot avec l’histoire que j’avais rattrapée au dernier confinement. Sympa, mais un tome intermédiaire, on attend la suite.
  • J’ai commencé à lire Strangers in Paradise, qui fait un peu office de vieillerie, puisque ça démarré dans les années 90 pour se finir en 2007. Mais c’était un passage obligé avant de lire Cinq ans.
  • En vrac, Aephanemer, As I May, Fit For A King, Orden Ogan, et Symphony X.

Boulot

  • La fameuse vidéo dont je parlais pour le challenge Au boulot à vélo est parue sur le réseau interne. En moins de dix minutes, mes collègues étaient au courant, et une heure après, tout l’étage aussi. Heureusement qu’on est en télétravail, sinon, il y aurait déjà ma photo placardée dans tous les couloirs…
Catégories
Builds Gardening Life

Semaine du 1er novembre 2020

Le confinement a un peu foutu le bordel dans mes projets, mais bon, on s’adapte…

Personnes

  • Aline est venue déjeuner Jeudi, un peu à l’arrache vu l’annonce du confinement. Ca aura été l’occasion de tester les poireaux au vinaigre fournis par les parents, et de lui donner un bulbe qu’elle voulait pour remplir un vase (et j’ai utilisé les bulbes restants pour agrémenter le jardin).
  • Jeudi soir, j’en ai profité pour faire les dernières courses pré-confinement, à savoir les trucs pas urgents du tout, comme des plantes et des BD. Ca aura été l’occasion de faire une petite soirée improvisée chez le libraire qui exceptionnellement faisait nocturne.
  • Annulée la visite de Jo et Manue, annulée la rando au mont Ste-Odile, et les apéros / cafés potentiels… A dans 4 semaines pour certains, à une autre fois pour d’autres.

Base de connaissance

  • J’ai failli passer à côté, mais le service Notes de Firefox s’arrêtait aujourd’hui, et il me restait quelques notes à récupérer.
  • Maintenant que j’ai compris où était mon problème avec mon serveur web, j’ai bien fait attention à l’écrire, en gros, en gras, et en souligné, pour être sur de plus me faire avoir, ce qui ne manquera évidemment pas d’arriver quand même…

Woodworking

  • J’ai commencé un petit tiroir qui ira sous le poêle à bois. J’en ai profité pour tester une méthode d’assemblage avec des angles qui ne sont pas à 90°. Reste à voir le résultat final dans les prochains jours.
  • J’ai aussi fabriqué une planche de 3m37 de long pour surplomber le morceau que j’avais construit dans la véranda pour accrocher les stores. Ce nouveau morceau est plus large, ce qui devrait me permettre de poser des plantes en hauteur, au dessus des stores, justement, dans un coin très éclairé.

Scripts

  • J’ai donc enfin trouvé pourquoi mon nouveau serveur web merdait (et un peu par hasard, il faut bien l’avouer). En l’occurrence, de façon assez classique, c’était une lettre qui manquait dans un fichier de config. Quelle idée aussi d’écrire au pluriel un paramètre qui définit un élément unitaire…
  • J’ai du coup commencé à m’intéresser aux scripts de sauvegarde que m’a donné Arkhi, et qui vont pour beaucoup dans le sens de ce que je cherche. Cela dit, j’ai un peu de boulot pour réfléchir d’abord à toute l’architecture que je veux moi-même mettre en place.

Empreinte carbone

  • Suite à mon escapade de samedi dernier, j’ai un peu dévalisé la boutique Tchungle cette semaine, et j’ai du coup pas mal de plantes qu’il va falloir que je répartisse dans la maison. Il y en a déjà toute une série qui va aller dans la véranda, puisque c’est logiquement le plus lumineux. Mais j’ai bien envie d’en mettre d’autres au bureau, les trois dernières que j’ai achetées pourraient y habiter sous réserve que je leur construise un support.

Écosystème du jardin

  • J’ai enfin dégagé les pieds de tomates qui ne donnaient presque plus, mais toujours un peu. Du coup, j’ai décidé de tester une technique des parents, et de prendre certaines des tomates vertes, et de les mettre au milieu des pommes, pour les faire mûrir. A voir si ça marche.
  • J’ai aussi profité d’un instant de beau temps pour … ne pas tondre le jardin, mais passer un coup de coupe-fil, histoire de calmer certaines herbes folles.
  • Par contre, les poivrons et les piments donnent toujours. C’est les derniers survivants de cette année !
  • J’ai aussi commencé le travail de ramassage des feuilles mortes. C’est le genre de truc que je vais faire régulièrement pendant quelques semaines, vu comme ça tombe.
  • A défaut d’une meilleure méthode pour mes noyaux de cerise, je les ai fait cuire dans l’eau bouillante pendant quelques heures, sans grand succès. Du coup, la chair étant ramollie, j’ai fini par les dénoyauter à la main. Il m’en reste encore un bon paquet à faire, mais je crois que j’ai déjà eu la majorité. Par contre, clairement, mon poignet n’aime pas ça.

Créativité

  • Le fablab a l’air vachement intéressé par mes cours d’Inkscape. Du moins initialement, puisque j’ai techniquement rien à proposer dans l’immédiat (il faut que je prépare un support), et surtout, je crois que le confinement a mis une pause à tout ça. Ca m’arrange, ça me laisse du temps pour préparer un support.

Media

  • J’ai lu Adonaï, qui est bien mais sans plus.
  • J’ai lu Carmen Mc Callum 18, qui est pas mal, mais comme souvent, qui s’inscrit dans un arc narratif beaucoup plus vaste, donc ça mérite d’attendre la suite pour en dire plus.
  • J’ai lu Fire Power que j’avais pris sans trop y croire. Malgré le côté un peu surréaliste du sujet, je trouve que c’est une très bonne surprise.
  • J’ai presque fini Doomsday Clock, un truc que j’attendais impatiemment pour voir ce qu’ils allaient faire de cette idée. C’est loin de ce que j’espérais, mais ça reste une lecture agréable. Reste que bon, ça touche à l’icône Watchmen, et c’est rarement une bonne chose.
  • J’ai découvert Bulletproof de Godsmack, et ça m’a rappelé que j’ai quand même trois titres de cet album dans ma playlist. J’hésite entre le fait de dire que l’album doit être très bon, ou que j’ai fait le tour de la totalité des bons titres de l’album.
  • J’ai aussi découvert Fit For A King, qui est dans un style un peu plus énergique, mais pas désagréable.

Boulot

  • J’avais été contacté par les équipes de la communication dans le cadre du challenge Au boulot à vélo pour participer à une petite vidéo qui nous permettrait de gagner quelques km supplémentaires. J’ai fait un effort, et j’ai vu la vidéo vendredi. Forcément, ça me fait grincer des dents, mais tout le monde me dit qu’elle est bien. Je sais aussi que la vidéo dans son ensemble a tellement plu à la direction qu’ils vont faire une communication massive dessus sur les réseaux sociaux…
Catégories
Art Builds Life

Semaine du 25 octobre 2020

Travaux

  • J’ai profité d’un peu de motivation pour m’attaquer aux finitions du salon, qui attendaient depuis 4 ans je crois, et j’ai posé des quarts de ronds une partie de l’après midi. Comme par hasard, j’ai fait la même connerie que d’habitude quand je coupe des quarts de ronds. J’arrive pas à m’en défaire… Heureusement que j’avais prévu du stock.
  • Je suis allé poser un domino chez Jo et Manue lundi. Oui, juste un domino. En fait, ils avaient besoin de deux dominos, mais c’est Jo qui a posé l’autre. Quel intérêt, me demanderez-vous ? C’était un très gros domino, et j’étais le seul à avoir ça en stock.

Personnes

  • Plus ou moins logiquement, la soirée de lundi a donc été un apéro chez Jo et Manue, après avoir posé le domino, et je leur ai montré le côté reposant de la menuiserie. Évidemment, leur notion du repos n’est pas la même que la mienne.
  • Comme ils sont en galère de cuisine jusqu’à la semaine prochaine au moins, on a fait un apéro vendredi soir, et on est ensuite allés manger un bout. Bon, ils ont payé l’apéro, parce qu’à l’Excalibur, le jeu a toujours été que le premier à sortir sa CB paye pour toute la table (oui, nous on se bat pour payer des coups aux autres). Je leur fait le coup assez souvent pour ne pas râler quand ils me le font. J’ai un poil râlé par contre quand ils ont payé le resto, au motif que je les avais aidé dans leurs travaux. Sauf que bon, j’ai posé 4 bouts de placo et un domino, ça mérite pas deux apéros dans la semaine ET un resto. Mais bon, je peux pas râler longtemps avec eux…
  • Pour me venger, quand je suis allé déjeuner le lendemain avec Aline, c’est moi qui ait payé ! Oui, je sais, elle a rien à voir là dedans. Mais en l’occurrence, ça a été l’occasion de lui dire qu’elle payerait la prochaine fois, histoire de programmer une prochaine fois (oui, je suis vil).
  • On a d’ailleurs d’autres plans, en particulier rando, avec Aline, et ça me fait bien plaisir de la voir plus souvent. On a toujours des conversations à la fois sérieuses, décalées, amusantes, et/ou enrichissantes.

Woodworking

  • J’ai pas eu le temps de bricoler à l’atelier cette semaine, mais avec le temps qui se rafraichit, j’ai nettoyé l’atelier pour… alimenter le poêle à bois ! Vu que je conserve tous les petits bouts de bois tout au long de l’année, à la fin de l’année, j’ai toujours un stock de petit bois pour démarrer le feu. Et ça fait du ménage, en plus.

Scripts

  • J’ai pas eu le temps de scripter ce que j’avais en tête non plus, j’ai toujours pas résolu mon soucis de serveur web, qui est plus incompréhensible jour après jour… Aline a essayé de me donner des pistes, mais sans plus de succès que moi. J’ai cru avoir trouvé cet après midi, mais non, toujours pas… Et comme je crains toujours la corruption du système de données, j’ai à cœur de faire cette migration assez vite.

Écosystème du jardin

  • J’ai arraché le plant d’aubergine, la dernière courgette, et le pied de tomate qui poussait en sauvage dans le potager. Mais les autres tomates donnent toujours, le poivron et le piment aussi… Un jour ils finiront par s’arrêter.
  • C’est pas le jardin, mais j’ai envie de repeupler ma véranda, et par hasard (grâce à la boulangerie du marché), j’ai découvert Tchungle à Strasbourg. J’ai pris un moment samedi pour aller les voir et discuter des possibilités. A priori, j’y retournerai mardi pour faire un achat groupé.
  • J’ai passé une partie de mon dimanche à profiter du soleil et nettoyant et dénoyautant les cerises que j’ai décroché de chez mon voisin. C’est pas le travail le plus gratifiant, ni le plus propre, mais bon, ça avance mon projet de radiateur pour le poêle à bois. Et puis c’est du recyclage.

Créativité

  • Comme ça faisait plus d’un mois que j’étais plus au fablab, trop occupé par mon canapé-lit, j’y ai fait un tour samedi après-midi. J’ai appris qu’on verrait moins Robin, puisqu’il a trouvé un job dans une boite qui fait des escape game à Strasbourg. J’ai du coup re-soumis mon idée de donner des cours d’Inkscape. Ca a toujours l’air de les motiver, mais cette fois ci, au lieu de juste dire « c’est bien », j’ai eu droit à « Envoie un mail à Noé ». Ce que je ferai dans les prochains jours, dès que je me débloque un moment.
  • J’ai du coup passé un peu de temps à bosser l’un ou l’autre de mes projets, parce que là bas c’est plus calme que chez moi, j’ai moins de distractions. Sauf qu’en fait, pas vraiment. Une autre personne est venue poser des questions pour son projet, et j’ai pas pu m’empêcher d’écouter, et d’intervenir pour leur donner une solution simple. Du coup, j’ai assisté sur une partie du projet.
  • Deux minutes plus tard, une autre personne, qui bossait sur un projet à l’autre bout de l’atelier, avait entendu dire que j’avais fabriqué un canapé-lit, ce qu’il était lui même en train de faire avec sa compagne. On a du coup passé un moment à échanger nos idées et expériences sur ce type de projet.
  • J’ai aussi discuté là bas avec Vincent pour savoir si des projets liés à l’électronique les intéresseraient. En soi, vu qu’ils n’ont personne pour porter ce genre de projet, ils ne se lancent pas dedans, mais comme c’est clairement l’esprit maker, ils savent qu’il y a des choses à creuser. Peut-être encore un projet que je pourrai mettre en mouvement si j’en trouve le temps.

Media

  • J’ai lu Once & Future 1. C’est assez amusant, et une vision originale des légendes arthuriennes. Si j’ai bien suivi, ça se finit en trois tomes, donc on peut espérer que ça ne dilue pas le concept et que ça reste intéressant jusqu’au bout.
  • J’ai lu Orcs & Gobelins 10, Nains 19 et Elfes 28. J’ai surtout apprécié le premier qui fait avancer une trame de fond de plusieurs albums. Le dernier aussi, dans une certaine mesure. Par contre, Nains a l’air de patauger un peu avec les errants.
  • J’ai lu le 6ème tome de Basilisk. Ca devient du grand n’importe quoi, mais c’est bien pour ça que j’avais apprécié la première série. Il faudra quand même que je le relise d’une traite à l’occasion, parce que je me perds un peu dans les références historiques…
  • C’est pas tout jeune, et c’est pas la première fois que je l’entends, mais j’ai redécouvert Vae Soli ! de Mass Hysteria.
  • C’est un groupe qui me fait toujours rire, parce qu’il faut porter ce nom, mais j’aime plusieurs trucs qu’ils font : Mustasch – Feared and Hated.
  • C’est carrément une vieillerie, mais ça me rappelle mes années Power Metal (qui n’a pas vraiment bien vieilli) : Sonata Arctica – Fullmoon. En fait, c’est surtout le refrain qui en vaut la peine.
  • D’ailleurs, Aline m’a suggéré de mettre en place une playlist de mes découvertes musicales, ce qui m’a étonné sur le coup, parce que j’ai toujours eu l’impression d’être le seul à écouter la plupart de ces titres. La preuve s’il en était besoin que c’est une fille extraordinaire !