Catégories
Life

One year later, two years too late

Ce week-end fut animé, c’est le moins qu’on puisse dire. Il y a eu des cris, des pleurs, des gens qui se fâchent, d’autres qui s’aiment, et même une main dans la gueule (pas la mienne heureusement). Et pour moi, c’est un poids qui se lève enfin, après un an à garder les choses pour moi.

Hier soir, un ami nous annonce qu’il va être papa, et qu’il va se marier. Félicitations ! Tout le monde y va de son bon mot. Dix minutes plus tard, son meilleur ami (et témoin de son précédent mariage, dont le divorce a été prononcé il y a un an), l’emmène sur la terrasse pour une discussion sérieuse. A ce niveau là, je savais déjà ce qui se passait, mais ça ne me concernait pas, donc je me tais.

Au bout d’un moment, plusieurs personnes s’inquiètent de la discussion sérieuse qui se trame dehors, je réussi à en éloigner certains, mais pas tous. Deux minutes plus tard, le futur papa revient, s’installe à côté de moi, commence une discussion à propos d’un peu n’importe quoi, mais finit par me dire « Tu savais ». Ce n’était pas une question. Oui, bien sur que je savais, et on m’avait même demandé de le garder pour moi. Il aura fini par le comprendre, et ne m’en tiendra pas rigueur.

Pendant ce temps, c’est animé dehors. Ca cause fort, et un des potes rentre lui aussi un peu en panique, et fait ce qu’il a l’habitude de faire, il diffuse la nouvelle : à peu de chose près, depuis que la procédure de divorce était sur les rails (soit environ 2 ans), le pote dehors sort avec la future ex-femme (à l’époque) du futur papa, son meilleur ami. Elle, c’est la fille que j’appelais ma meilleure amie, et qui du fait de ma proximité, s’est entendue demander de prendre ses distances avec moi. Ce qu’elle a fait depuis un an.

Dans la foulée, certaines personnes comprennent et passent déjà à autres choses, un autre pote décide de se barrer en disant qu’il ne veut plus le voir. D’autres se vexent sans vraiment se fâcher. Plus tard dans la soirée, l’alcool aidant, il y aura un échange de tartes, pas bien méchant mais surtout symbolique.

Et ce matin, moi je suis enfin libre de dire que j’avais compris ça il y a un an et demi, que l’intéressée me l’avait confirmé il y a un an, et que ça me rongeait de voir les relations entre amis se dégrader sans avoir le droit d’intervenir. Bon, les relations ne se sont pas améliorées, mais au moins, je peux arrêter de faire semblant. Très égoïstement, ça reste une avancée dans le bon sens, au moins pour ma propre santé mentale !

2 réponses sur « One year later, two years too late »

J’ai eu du mal à comprendre, j’ai cru, un moment, que la future maman sortait avec avec le futur papa et son meilleur ami 😉
Mais j’ai fini par comprendre (et j’ai ri de mon malentendu). Le problème va donc être, au mariage, le fait que le meilleur ami se pointe au bras de l’ex-femme du futur papa, c’est bien ça ? Bah tu sais, au remariage de ma cousine, nouveau et ex mari étaient à la même table…
Bon, l’essentiel c’est que tu sois en paix avec toi-même 🙂

Ouais, c’est peut être un peu confus, mais c’est assez difficile a expliquer sans donner de nom pour poser les personnes. J’aurai du utiliser des noms fictifs, tiens !
Sinon, je doute que l’ex-femme et l’ami soient invités au mariage. Déjà qu’il ne tenait pas à revoir son ex-femme, je pense que maintenant il ne tient pas vraiment à revoir son ami (ex-ami ?) non plus. On verra comment le temps dénoue cette affaire, mais je ne m’investis pas plus que de nécessaire, j’ai déjà trop donné.

Les commentaires sont fermés.