Catégories
Non classé

Moving forward

C’est un truc que j’attendais depuis longtemps. Depuis plusieurs années, mes abuseurs favoris avaient un rituel immuable : vers Octobre/Novembre, on se trouvait un WE commun où on se rassemblait chez l’un de nous, à 8, chacun avec son PC, et du vendredi midi au dimanche soir, c’était jeux en réseau, bières, chips, pizzas, resto le samedi soir, et charcuterie le matin. Un truc très sain, donc. Cette année, on a innové en faisant ça en Mai chez mon voisin (la LAN de printemps). Et j’attendais donc avec impatience l’annonce de la LAN d’automne. Pour refuser l’invitation.

En fait, ça fait plus de deux ans que j’y réfléchis très sérieusement, et si je ne l’ai pas déjà fait au printemps, c’est parce que j’ai trouvé que ça serait mal tombé. Mais le fait est que ce genre d’événement n’est pas pour moi, et je me demande si ça l’a jamais été. Finalement, ce que j’appréciais dans cet événement, c’était d’avoir les potes. C’est à peu près tout.

Mais déjà je les ai le reste de l’année aussi. Au delà de ça :

  • La malbouffe, j’en suis revenu, j’essaye de me nourrir correctement, surtout si c’est pour 50 à 60h d’affilées.
  • Une des choses auxquelles je tiens, c’est mon sommeil. Déjà qu’il est court, autant qu’il soit bon. Donc avec sept autres mecs qui font trembler les murs, déjà je ne dors pas bien, mais vu que je ne déroge pas vraiment à mes horaires, je vais me coucher 4h avant tout le monde, et je me réveille 2h après qu’ils se soient couchés. Avec la subtilité que pendant les 4h où ils ne sont pas couchés, ils gueulent tellement que je ne dors pas.
  • En fait, les jeux vidéo en réseau… ouais, ça va un moment, mais j’y passerai pas des journées entières, faut pas déconner, j’ai plein de choses que j’ai envie de faire.
  • Ca m’arrive, mais j’ai quand même pas souvent envie de rester enfermé pendant un WE complet.
  • Mais en fait, ce qu’il y a surtout, c’est que cet événement créé une ambiance très décalée de ce qu’on a habituellement, et franchement, c’est une ambiance que j’aime moyennement (comprendre « pas du tout »).

Ca reste mes amis, pour le meilleur et pour le pire, donc je les aime même quand on est tous très cons, mais là, je passe mon tour. Définitivement. Et j’ai été content d’enfin faire ça. Reste à espérer qu’ils ne me demandent pas pourquoi je ne viens plus, parce que ça sera difficile d’expliquer ça sans froisser quelques sensibilités. Mais en fait, je crois que ça c’est déjà fait !

3 réponses sur « Moving forward »

C’est pas vraiment faux, vu que j’ai fêté mon anniversaire il y a peu !

Les commentaires sont fermés.