Catégories
Rants

Les animaux et moi

J’aime bien les animaux. Je n’en ai pas, surtout parce que je ne suis pas assez souvent à la maison pour bien m’en occuper, mais ça ne me gênerait pas d’en avoir. J’ai une petite préférence pour les chiens, mais j’aime à peu près tout, même si par définition le chat considère qu’on est ses animaux de compagnie.

En parlant des chats, j’ai souvent eu affaire à des chats dits récalcitrants. Et ça s’est souvent fini de la même façon… Le chat de mes voisins ne fait pas exception. Il n’a pas bien compris la notion de propriété, et depuis qu’il a le droit de sortir, en général il va visiter toutes les maisons du quartier. La mienne particulièrement puisqu’elle est mitoyenne. Il vient voir chez moi s’il y a à manger, et ma réponse est toujours la même : va manger chez toi ! Je suis pas fou, si je lui file à bouffer, il demandera à chaque fois.

Et quand ses maîtres partent en week-end ou en vacances, il vient souvent passer du temps avec moi. Mais l’habitude aidant, maintenant il vient passer tous ses week-end chez moi plutôt que chez ses maîtres. Je soupçonne une raison très bête : chez moi, je le laisse vivre sa vie et je ne lui cours pas après pour lui faire des câlins ; je lui en fais quand il en demande, mais je ne le force pas. Mais là aussi, l’habitude aidant, il en demande de plus en plus. Et puis maintenant, ça :

Je sais, mon jeans est crade, c’est celui que j’utilise pour jardiner.

Bon, je l’aime bien, petit chat (je refuse de l’appeler par son nom que je trouve désespérément ridicule), mais je ne m’étonne plus du fait que sa maîtresse râle qu’il passe plus de temps chez moi que chez elle (et je soupçonne qu’elle n’a pas toujours autant de ronronnements que moi).

La dernière en date, c’est qu’il vient aussi dormir sur mes genoux en semaine, maintenant. Il va se faire déshériter !

2 réponses sur « Les animaux et moi »

Il y a quelques années, je sors avec un type, il m’invite chez lui, je rentre dans la cuisine : gamelle de croquettes, gamelle d’eau, je m’extasie « oh tu as un chat* ». Eh bien non, c’était le chat des voisins, mais le chat avait pris l’habitude d’aller et venir dans le quartier, et cet homme avait – tiens toi bien – tout acheté pour que le chat se sente à l’aise chez lui ! *Note bien : en tant que fille j’avais trouvé ça super craquant 😉
Plus sérieusement : figure-toi qu’aucune de mes deux chattes ne s’installe jamais sur mes genoux 🙁 Veinard !

Si je fais ça, ma voisine me déclare la guerre ! Et comme je disais, mon emploi du temps parfois erratique fait que je ne suis pas sur de bien m’occuper de ce chat, donc je préfère qu’il ait l’habitude de manger chez ses maîtres.

Les commentaires sont fermés.