Catégories
Life Rants

La complainte des auteurs de talent

En ce moment, je lis Fables. Ca fait partie de ces séries que j’achète depuis presque 10 ans (voir plus, je crois que ça date de 2002), et dont je n’ai lu que les premiers tomes, attendant la fin de la série pour tout relire d’une traite. Ce que j’ai fait maintenant que le tome 25 est sorti (il y a presque un an en fait). Et donc, Fables, c’est bien. C’est joli, c’est imaginatif, c’est bien raconté.

Trop bien, même. J’arrive presque à la fin, et je tombe sur cet irrémédiable passage qu’on trouve dans toutes les BD de talent (la notion de talent étant propre à chacun) et qui invariablement me fait chialer pendant de longues minutes. Ne cherchez pas, sans le contexte de l’histoire (c’est le tome 23, ça vous fait du boulot à rattraper), ça ne vous fera pas grand chose. Moi il suffit que je regarde cette image pour avoir les larmes qui montent toutes seules. En fait, non, il suffit que j’y pense. Je déteste ça !!! Non, pas de pleurer comme une madeleine. Pas non plus d’être sur-émotif sur certains sujets (ne me parlez pas de la mort de Phobos dans Secret Warriors). J’assume plutôt bien cette sensibilité depuis un moment. Non, ce qui m’énerve au plus haut point c’est que je vais mettre des plombes à me remettre au travail cet après-midi ! J’ai une cadence à tenir !! J’en ai marre d’être à la merci de ces auteurs qui ont décidé de gratter toutes mes cordes sensibles !!! Je vous déteste !!!