Juillet 2022

Travaux et créativité

  • J’ai fait un nombre incalculable (ou presque) de trous dans les murs pour fixer les tasseaux qui serviront de support à ma bibliothèque. J’ai commencé à couper les planches, et à faire les encoches dans les tasseaux qui feront le support avant.
  • J’ai aussi fait pas mal d’expérimentations électriques, pour arriver à faire fonctionner mon interrupteur sans fil et sans pile. Pas simple vu que mon interrupteur original était beaucoup moins sophistiqué, et qu’il s’avère que mon installation électrique est complètement tordue. Mais j’ai réussi !
Et j’ai même pas peur que ça prenne feu !
  • J’ai refait ma boite de cartes au fablab en version plus propre. Évidemment, j’ai une erreur de calcul dedans, et la machine a un peu déconné et a failli passer complètement à travers le bois, mais c’est plutôt prometteur pour une version 3.
  • Comme je suis allé m’occuper de Fripouille, le chat d’Aline, pendant une semaine, je lui ai fabriqué un nouveau jouet, à base de corde, de plumes, de grelot, et peut-être ou peut-être pas d’herbe à chat… Succès mitigé cependant.

Personnes

  • Alors que le Fablab était fermé chaque samedi, Thibault m’a dit que je pouvais quand même passer. Il s’avère que les fabmanagers étaient occupés sur d’autres choses, mais comme je suis autonome, ça ne leur posait pas de soucis que je passe. Cela dit, une autre personne, moins autonome, est aussi passée pour voir, et comme j’étais là, j’ai pris le relai des fabmanagers pour superviser, ce qui a bien arrangé tout le monde. J’ai donné pas mal de conseils sur l’impression 3D à ce nouveau, et à force de discuter, ça s’est fini autour d’une bière.
  • J’ai explosé mes records de temps pour aller chez les parents à vélo. Avec une moyenne de 21km/h dans un sens, et 24km/h dans l’autre, je fais mieux qu’avec le vélo électrique. J’y ai passé quelques jours, pour faire la moisson de blé, et couper trois à cinq stères de bois. Ca aura été sport, et je suis reparti avec des écorchures partout sur les bras et les jambes.
  • J’ai fait la piste des forts à vélo avec Aline, et comme on allait trop vite pour son entraînement, on a fait un détour par la réserve naturelle nationale du massif forestier de la Robertsau et de la Wantzenau. On était en forêt, quoi. Et c’est super amusant avec les gravel. C’est là qu’on voit une certaine complémentarité, dans la mesure où on est le plus à l’aise sur des chemins différents ; je ne me prononcerai que pour moi, mais ça m’a poussé à rouler différemment de là où se situe ma zone de confort, et c’était bien sympa.

Base de connaissance

J’ai enfin commencé à remplir les informations concernant mes travaux actuels. Il faut dire qu’à force de triturer les câbles électriques, je commence à comprendre pas mal de choses, même si je ne suis pas vraiment comment / pourquoi ça a été monté comme ça. Mais au moins comme ça c’est noté quelque part. Et comme la prise de terre n’est pas tirée partout, c’est pas plus mal de savoir dans quelles gaînes j’ai de la place !

Empreinte carbone

  • J’ai cassé ma seconde table de sciage. Elle ne m’a pas explosé entre les mains, mais le moteur a commencé à faire des étincelles, et arrive un moment où je tiens plus à mes doigts qu’à cette table. Je l’ai donc mise de côté, et j’en ai acheté une neuve. Pour autant, j’ai gardé tous les éléments, parce que la table en elle même me servirait bien de support pour ma ponceuse stationnaire. Et le moteur pourrait servir, s’il reste fonctionnel, pour un projet d’éolienne de jardin.
  • En parlant de la ponceuse à bande, j’ai un plateau qui a cassé, simplement en soulevant la machine. J’étais pas très jouasse, forcément. Mais renseignement pris, la machine est encore sous garantie, et je peux donc avoir une pièce de remplacement.
  • Mon vélo m’a aussi lâché ! Une pédale qui se dévisse, même après l’avoir resserrée. Ajoutons à ça une poignée de frein qui tient par un bout de fil de fer, des pignons qui sautent, et une machine qui se fait vieillissante, c’était l’occasion d’en racheter un neuf. Plutôt que de prendre du premier prix dans une grande surface sportive, je suis retourné chez Cyclable, qui était déjà à l’origine de mon gravel. J’ai finalement opté pour un autre gravel orienté urbain, un Nicasio, équipé de garde-boue et de porte-bagage. Et mon ancien vélo… je le garde, en attendant une occasion qu’il parte à une association, typiquement lors d’un challenge Au boulot à vélo.
  • Ma colonne de douche s’est mise à fuir. Déjà que le robinet faisait des siennes depuis des mois, je me suis dit qu’il était temps d’intervenir avant que je me retrouve avec les morceaux entre les mains. J’avais voulu faire simple et racheter une colonne de douche, mais les prix n’étaient clairement pas en adéquation avec ce que j’avais à faire. Après quelques recherches, j’ai trouvé un nouveau robinet pour un quart du prix de la colonne, et comme je suis joueur, j’ai aussi pris une nouvelle douchette (qui ne s’entartrera pas tout le temps) et un tuyau en plastique souple (pour éviter que les moisissures ne s’installent). Le tout pour à peint un tiers du prix de la colonne, alors que tout ce qui manquait, c’était le tuyau et la tête de douche. J’ai quand même gardé l’ancien système, ça peut toujours servir, et y’a toujours plein de bricolages à faire à base de tuyau.

Écosystème

  • Le jardin pousse pas trop mal, mais quelques jours de très forte chaleur y ont fait des dégâts. Je pense que mon concombre s’est épuisé et ne poussera plus. Les poivrons ont l’air de stagner. Les tomates par contre semblent plutôt contentes, les haricots aussi.
  • Les plantes d’intérieur ont en partie été attaquées par une cochenille. J’ai fait du ménage dans les tiges abîmées, j’ai pulvérisé du savon noir, et quand ça n’a plus suffit, j’y suis allé au pinceau, et j’ai patiemment nettoyé toutes les feuilles. Pour l’instant ça marche, je n’ai que la Kalanchoe qui est morte, mais j’attends de voir sur le long terme sur les trois autres plantes qui ont morflé.
  • D’autres plantes d’intérieur ont aussi souffert des fortes chaleurs. A l’inverse, d’autres n’en ont rien à faire. Ca me permet de faire une sélection de ce qui pousse facilement, et de ce qui me demande pas mal d’entretien.
  • En parlant de plantes qui s’en foutent de la chaleur et qui se portent bien, ma Sansevieria à l’étage m’a fait une troisième repousse, et une de celle dans la véranda m’a fait des fleurs.

Media

  • J’ai vu Ms. Marvel. Série courte, comme je commence à les apprécier de plus en plus, et plutôt pas mal fichue. Quand même assez éloigné du comics dans les détails, mais assez proche dans l’esprit, et respectueux du contexte particulier de cette super-héroine.
  • J’ai vu Good Omens, tiré d’un livre que j’avais adoré. J’étais donc un peu craintif du résultat, mais non, ça rend bien (probablement parce que je n’ai pas relu le bouquin depuis 10 ans). Ma seule déception sera que les non-avertis ne comprendront pas pourquoi la majorité de la BO de cette série est du Queen.
  • J’ai découvert Tiny Epic Mechs, une petite boite de jeu qui arrive à contenir pas mal de chose pour jouer avec des meeples, mais surtout qui permet d’upgrader ses meeples de façon amusante (pour moi qui aime les mechs). Forcément, je l’ai acheté, mais reste à trouver l’occasion d’y jouer !
Publié le
Catégorisé comme Life

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.