Catégories
Toys and stuff

Il y a un avant et un après

Là, pour le coup, je me sens un peu comme un dresseur de pokemon qui vient de voir son Carapuce se transformer en Tortank.

Cela dit, ça pose une question dérangeante. Je fais le ménage. Je fais la cuisine et la vaisselle. Je fais la lessive et maintenant je la repasse (enfin surtout les chemises, le reste, c’est pas encore gagné). Je fais du bricolage en long, en large et en travers. A priori je ne suis pas trop moche et pas trop con, et j’ai une situation professionnelle correcte. Et je suis célibataire. Où est-ce que je m’y prends mal ?

2 réponses sur « Il y a un avant et un après »

J’arrive à un certain âge, et j’ai croisé plein de gens, j’en croise encore plein tous les jours. Eh bien je ne peux toujours pas te dire pourquoi certains restent célibataires alors qu’ils ont « tout pour eux » comme on dit, si ce n’est que ça me semble tenir à ce que certains osent, plus que les autres. Mon fils aîné, aujourd’hui en couple, a toujours eu une attitude très active par rapports aux filles, et il en a sorti pas mal, et mon fils cadet, plus sur la réserve, plus dans l’attente de « LA femme », est toujours célibataire. Sors-tu suffisamment, et dans les endroits propices ?

Qu’est ce qu’un « endroit propice » ? Y’a quand même un facteur à prendre en compte dans l’histoire : moi ! C’est bien pour ça que la phrase qu’on me répète le plus souvent (après « tu as raison »), c’est « oui mais toi, t’es spécial ». J’ai un peu de mal à définir ce qui représente un lieu « propice » pour rencontrer quelqu’un qui soit compatible avec moi. J’ai pas toujours été célibataire, j’ai déjà rencontré des filles qui appréciaient toutes mes conneries (dans une certaine mesure, sinon j’aurai pas à me poser la question aujourd’hui), mais c’est clairement pas les lieux communs. Faut clairement pas s’attendre à me voir débouler en boîte de nuit.

Les commentaires sont fermés.