Catégories
Eating & Drinking

Il fallait y penser !

2016-03-06 23.35.17
Les deux choses que je consomme le plus (ou presque), rassemblées dans un seul package. OMAGAD !

4 réponses sur « Il fallait y penser ! »

Là, tu m’intéresses grandement. Pour moi, pas de matin sans thé, Ceylan noir en sachet dans la semaine, parfumé et en vrac le week-end, et toujours dans une théière ! Si tu ne le connais pas encore, je te conseille le Lapsang Souchong, un thé noir fumé au feu de bois, une expérience très spéciale – mais on devient vite accro.
Alors, dis-moi, ton thé noir à l’amande, tu le trouves où ? 🙂

mon rythme est un peu différent, dans la mesure où j’ai mon premier seau de thé vers 9h au boulot, le second vers 14h, et le week-end, c’est suivant l’envie. Le soucis, c’est que je blinde toujours ma théière, et que j’en ai pour toute la matinée à la finir. Mais maintenant que j’ai un infuseur pratique, je reviens au vrac. Je réfléchis même à m’y mettre au bureau.
Le thé noir au feu de bois, j’ai un doute quand même. Faudra que je teste, mais je suis aussi sceptique qu’une fosse.
Quant à celui là, trouvé au supermarché du coin, par hasard. Et ça vient de .

Merci pour l’info, je vais chercher ça dans Bordeaux. Le thé noir au feu de bois, j’avais un doute moi aussi, et même sérieux, j’hésitais même à le boire. Mais je ne regrette pas d’avoir franchi le pas ! J’alterne avec du Orange Blues, un thé noir parfumé aux agrumes et fleurs de bleuets, tout en finesse. Je n’ai pas d’infuseur, j’aime le rituel de l’eau qui frémit, qu’on verse sur le thé pour ensuite filtrer celui-ci avec une passoire. D’ailleurs, à ton avis, le thé infusé, tu crois que je peux le recycler comme engrais dans mes jardinières ? Que fais-tu du tien ? (je me sers du marc de café pour entretenir les canalisations de mon évier).

Le thé se composte très bien. Après, comme je consomme encore beaucoup en sachet, et que j’ai la flemme de sortir les feuilles du sachet, en hiver, je fiche tout ça dans la cheminée, et ça fait des cendres à composter aussi. Mais en été, je me prends un moment pour me faire mon compost avec les feuilles de thé.
Pour ce qui est de l’infuseur, celui que j’ai actuellement est en fait une espèce de passoire à la taille de la tasse. Tu mets ton thé dedans, tu verses l’eau, tu laisses faire, et quand c’est bon, tu enlèves ta passoire/infuseur et hop, c’est bon !

Les commentaires sont fermés.