Catégories
Rants

Ch-ch-changes !

Il y a quelques temps, je parlais de décision life-changing. Et puis j’ai plus raconté grand chose. Alors bon, mes thuyas m’ont tenu occupé un moment, et c’est toujours pas fini. Mais il m’a aussi fallu du temps pour assimiler ma décision. Et la garder *relativement* secrète jusqu’à cette semaine.

Et donc en l’occurrence, j’ai annoncé publiquement à mes responsables cette semaine que j’allais quitter mon poste actuel. Je ne prévois pas de quitter mon employeur, mais l’équipe dans laquelle j’évolue depuis 14 ans fera bientôt partie du passé. Les raisons sont multiples, et certaines n’étant pas politiquement correctes, je me contenterai de dire que je pense que l’avenir est ailleurs. J’ai déjà des postes en vue, et quelques leviers à faire jouer, mais c’est un fait, j’abandonne là une partie de ma vie. Et pourtant, mes responsables ont de grands projets pour moi, quand bien même je leur ai signifié que le futur de l’équipe se fera sans moi… Il y a des choses qui continuent de m’échapper.

Là où ça devient à la fois amusant et dramatique, c’est que je suis en train à priori d’entraîner les trois quarts de mon service avec moi. Et je parle pas que de mon équipe, mais bien du service en entier. Alors bon, je ne suis assurément pas responsable du choix de chacun, mais j’ai catalysé plus ou moins malgré moi un tas de choses et probablement influé pas mal de décisions. Tout ça me conforte dans mon idée que l’avenir est ailleurs, mais c’est un peu le cercle vicieux du « ça va mal donc je me casse ; je me casse donc ça va mal ». Encore une fois, time will tell!

L’autre événement, plutôt impromptu celui là, qui change pas mal de choses dans ma vie, c’est que mes voisins mettent en vente leur maison. Pour mémoire, j’habite dans une maison mitoyenne, donc j’ai une énorme proximité avec eux. C’est le genre de chose assez problématique quand on ne sait pas qui on va avoir comme nouveaux voisins. Mais les choses étant bien faites, un couple de mes tous meilleurs amis envisageaient justement de quitter leur appartement pour chercher une maison, et celle de mes voisins est dans leur gamme de prix. Après de nombreuses démarches et quelques hésitations, c’est maintenant officiel qu’ils seront d’ici quelques mois mes voisins. C’est un peu perturbant dans la mesure où je me dis que cette proximité peut être autant bénéfique que perturbatrice. Mais je me rassure avec le fait que j’ai toujours eu un très bon dialogue très ouvert avec ces amis là, on devrait arriver à s’éviter trop de soucis. J’espère. En attendant, je vais cet après midi aller retaper leur appartement pour le mettre en vente rapidement.

4 réponses sur « Ch-ch-changes ! »

C’est rigolo, que tu t’en ailles et que tout le monde te suive ! J’espère que ta future ex hiérarchie va se poser les bonnes questions !
Je te souhaite un bon changement !

Bah au risque de paraître arrogant, j’ai tendance à penser que je suis l’un des rares responsables à avoir gardé une proximité avec les équipes, à avoir gardé à l’œil leurs préoccupations. Du coup, mon départ leur fait dire qu’ils vont être encore plus isolés… Parce que, pour répondre à ton second point, ça fait bien deux ans que je secoue ma hiérarchie pour les mettre en face des problèmes ; sans effet. Je doute que ça change avec mon départ, tristement (mais j’espère avoir tort).

Non, pas arrogant. J’ai assez de bouteille pour savoir qu’il y a en effet, et heureusement, des managers proches de leurs équipes 🙂

Ca pourrait paraître arrogant que je m’autoproclame bon chef. Ce n’est pas à moi d’en juger mais à mes collègues.

Les commentaires sont fermés.