Des projets à ne plus savoir qu’en faire …

On commence à deviner à quoi ça va ressembler…

A part mon point de croix qui avance bien, je patauge sur pas mal d’autres projets. Et c’est normal, c’est le printemps. C’est là qu’il faut s’occuper des semis, du jardin, du potager, des haies, de tout un tas de choses qui démarrent maintenant. C’est parfois chiant, mais c’est nécessaire. Ce qui est surtout chiant, c’est la météo aléatoire en ce moment. Un coup froid, un coup chaud, un coup de la pluie, un coup du soleil, un coup du vent… pas facile de s’adapter.

Et sinon, au registre des projets en cours, j’en ai deux nouveaux. Le premier qui est encore un peu secret, mais qui est la fusion de deux trucs que j’ai déjà fait, et un autre qui vise à me faire utiliser l’imprimante 3D du fablab, juste pour que j’oublie pas comment ça marche (ou plutôt que je l’utilise enfin sur un réel projet). C’est des projets qui ne devraient pas me prendre trop de temps, normalement, mais rien n’est normal en ce moment, donc bon, on verra.

J’aimerai dire, heureusement que j’ai un peu de temps la semaine qui vient, vu que j’ai un jour de repos, un jour ferié spécial Alsace, et le lundi suivant ferié aussi. En fait je vais avoir un week-end de 5 jours… Et c’est là que je réfléchis productivité, et que je me demande si j’arriverai à bien mettre à profit ces 5 jours. On verra. En attendant, j’ai du boulot.

Des projets à ne plus savoir qu’en faire …

Ca prend forme

Les points au centre font très bizarre, mais je vous assure, ça aura un sens.

Encore une semaine qui est passé à toute vitesse, et même trop vite, comme souvent. Mais j’ai eu le temps de faire pas mal de choses, allant du point de croix au rangement de la cave, en passant par des travaux chez le voisin, du jardinage, du bricolage, et de bons moments avec les personnes qui comptent. Et j’ai réappris certaines leçons que je n’aurai pas du oublier.

Il faudrait que je prenne un peu plus de temps pour raconter, mais il se fait tard, et j’apprends tout doucement à prendre soin de mon sommeil. Donc ça attendra !

Ca prend forme

L’avancée de la semaine

Certaines personnes doivent se demander pourquoi je commence maintenant à poster chaque fin de semaine mes progrès sur mon projet du moment. La raison est simple. Ce projet est lié à un (en fait deux) défi Habitica, et dans les règles de ce défi, je dois parler de l’avancer de mes travaux sur la semaine. Balancer une photo est plus efficace que dix lignes de texte, mais l’image doit être hébergée quelque part. Ici par facilité pour moi. Donc si déjà j’ai l’image en stock ici, autant en faire un article !

et donc, voilà l’avancée de la semaine…
L’avancée de la semaine

Encore un détournement

Ce week-end, j’ai participé à un atelier organisé communément par le fablab et l’initiative Strasbourg ça pousse, atelier où il était question de construire un bac de transport pour les outils de jardin, les graines, et même un bas arrosoir (qu’on n’a pas pu fabriquer pour l’instant faute de matériel). Je m’étais inscrit d’abord parce que c’est le genre de chose qui peut m’être utile pour mon jardin, mais aussi parce que j’aime bien participer à ce genre d’atelier. Et là, au bout de quelques minutes, j’apprends qu’on va pouvoir personnaliser nos bacs en gravant une ou plusieurs faces. J’ai été un peu pris de court, donc j’ai réagi comme je le fais souvent dans ce genre de situation, c’est à dire en me demandant à quelle BD tout ça me faisait penser. Et j’ai vite trouvé une inspiration.

Forcément, j’ai pensé à ça vu l’état de mon potager. Mais j’ai aussi gravé l’autre côté, parce que j’avais le temps.

C’est débile à souhait, mais j’apprécie autant l’initiative de cet atelier que la possibilité qui m’est laissée de faire n’importe quoi.

Dans les autres projets du moment, j’ai fini de décaper la rambarde de l’entrée, j’ai eu le temps de passer une première couche de peinture, j’ai pu étendre plus de 60kg de fumier dans mon jardin, et mon projet de trois mois avance doucement mais sûrement…

Encore un détournement

Le nouveau projet des deux prochains mois

Bon, au milieu de tous les projets du moment (le jardin, le potager, les travaux dans la maison, …), il y a un projet avec un timing précis, qui sert de fil rouge pour les prochains temps. En l’occurrence, il s’agit d’un point de croix que j’ai commencé il y a un an, et qui stagnait depuis à peu près autant.

Pour l’instant, ça ressemble pas encore à grand chose, mais ça avance, et ça c’est bien.

Le nouveau projet des deux prochains mois

Noël en retard …

J’avais vu passer dans mes RSS cet article de mon ami Fabien, qui a toujours des idées originales pour son Noël. J’avoue que j’étais plus emballé par l’idée de Noël 2017, parce qu’elle m’avait demandé moins de temps-cerveau. Là, j’ai lu l’article, et je me suis dit que j’allais me laisser le temps d’y réfléchir, c’est à dire en définitive de l’oublier…

En fait non, je ne l’avais pas oublié. Déjà, la réflexion qu’il lance, je l’avais d’une certaine manière déjà. Je l’avais eue il y a 10 ans quand j’avais fini par comprendre que je gagnais assez bien ma vie pour commencer à distribuer un peu autour de moi. Bon, mes moyens ne sont pas phénoménaux non plus (j’ai finalement appris que relativement parlant, beaucoup de gens gagnent plus que moi, c’est juste qu’ils dépensent aussi plus), alors à l’époque j’ai opté pour quelque chose sur le long terme, et je me suis attaqué à une cause qui me touche, ça n’étonnera personne : Action contre la faim. J’espère pouvoir compter sur eux le jour où j’aurai trop la dalle. Et du coup, ça va faire une bonne dizaine d’année que je leur donne 10€ par mois. C’est peu, mais c’est à la mesure de mes moyens.

Plus récemment, l’année dernière en l’occurrence, j’ai eu une autre démangeaison. Un appel à dons qui me passait souvent sous le nez et que je cachais d’un clic parce que ça ralentissait ma lecture… Mais je savais intérieurement que je devais faire quelque chose. Pour un site qui m’apporte tellement, il fallait bien un jour que je rende à Wikipedia, alors j’ai fait un don de 20€. C’est peu, mais ils demandaient encore moins.

Mais tout ça, c’est déjà fait, alors ça compte pas comme cadeau de Noël pour Fabien. Alors quoi, j’allais quand même pas oublier que son idée est bonne, et que j’ai effectivement le privilège aujourd’hui d’avoir un toit, un salaire, un frigo rempli, et un feu de bois auprès duquel je me réchauffe confortablement… J’aimerai dire qu’il y a plein de causes qui me touchent, et c’est vrai, mais d’une part je ne peux participer qu’à la mesure de mes moyens (et je dois refaire le toit de ma véranda qui a des fuites cette année), et j’ai surtout deux organisations en tête quand je pense à redonner un peu de la chance que j’ai. Ce soir, j’ai pris le temps de mettre en place un don récurrent de 5€ à la Quadrature du Net, dont je suis toujours l’action de loin, et qui me semble importante.

Fabien, je te présente mes excuses pour ma participation tardive. Joyeux Noël 2018 !

Noël en retard …

Les dernières créations de l’hiver

C’était pas tant pour correspondre à l’hiver que pour finaliser des projets qui traînaient un peu… Mais du coup, après trois heures un peu chaotiques au fablab, j’ai terminé quelques projets que j’avais dans les cartons.

… encore des boites ! Qui contiennent d’autres boites !!!

En premier lieu, il y a ce … truc. Issu d’un défi Habitica, il était question de réaliser quelque chose sur le thème « Tic-Tac« . J’ai d’abord pensé à une horloge, mais soyons honnête, je déteste le tic-tac des horloges, c’est bien pour ça que je n’en ai pas à la maison, et plutôt que de faire un truc que j’allais offrir, j’avais envie de faire un truc qui me soit utile. J’ai donc utilisé plein de boites de Tic-Tac pour enfin ranger à peu près correctement mes embouts de tournevis/visseuse, que j’avais une fâcheuse tendance à perdre (d’ailleurs il y a toujours un embout qui me manque… je le rangerai quand j’aurai mis la main dessus).

On distingue à peine la quantité phénoménale de poussière que ce projet à réalisé…

En second lieu, il y a ça… Un haut-parleur passif, qui ici, contre-intuitivement, crache le son par l’arrière (logique si je veux accéder à l’écran). Une simple caisse de résonance, composée de 8 couches de bois, donc une couche gravée pour la façade, pour le faire ressembler, approximativement, à ça :

Parce qu’on a les références qu’on mérite…

Et comme je suis joueur, j’en ai fait une autre version :

Bon, j’ai pas encore fignolé ce modèle là, c’est pour ça que les couches sont un peu brutes.

Maintenant, je vais arrêter les projets un moment. Genre jusqu’à demain matin.

Les dernières créations de l’hiver