Catégories
Gardening Life Rants

Semaine du 18 octobre 2020

Personnes

  • J’ai fait des travaux chez Jo et Manue ce week-end, en prévision de leur changement de cuisine. C’est là qu’on regrette de bosser dans ces appartement où la plupart des murs sont en fait des cloisons en placo.
  • J’ai repris le boulot cette semaine, et soyons honnête, ça m’avait pas manqué. J’ai de nouveau plein de soucis sur les bras, et j’ai toujours plein de projets à la maison. Mais bon, le télétravail, même partiel, permet d’avancer quand même pas mal de choses.

Base de connaissance

  • J’ai fait turbiner plein gaz ma base de connaissance. J’ai réussi à installer mon serveur de fichiers sur le nouveau Raspberry Pi 4 (mes problèmes de script ont été finalement résolus quand je me suis souvenu qu’il fallait rendre exécutable les fichiers à … exécuter), du coup j’ai noté vraiment tout ce que j’ai fait.
  • J’ai aussi commencé à reprendre mon serveur web sur un RPi4. Si vous voyez ce message, c’est parce que j’ai décidé de faire un rollback quand j’ai compris que mes sites n’étaient accessible que sur la boucle interne… Encore un merdier qu’il va falloir que je débugge, et surtout que je documente.

Empreinte carbone

  • J’ai plein de nouveaux thés à tester à mon épicerie en vrac ! Et dire que j’étais pressé samedi matin (pour aller bosser chez Jo et Manue), et me voilà au marché à causer avec Irfan du contenu de chaque mélange…
  • J’ai profité d’un moment de libre pour aller cueillir des cerises chez les voisins. Oui, je sais, c’est pas la saison… des cerises à manger. Par contre, quand on veut récupérer les noyaux, c’est un peu tout le temps la saison. Reste à trouver comment faire pour enlever la chair séchée des noyaux.

Écosystème du jardin

  • En parlant de noyaux de cerises, il y en a tout un paquet que j’avais laissé à l’extérieur, dans un petit silo, en espérant que la nature fasse son effet. Et ça marche plutôt bien (enfin, 3 mois après, quoi), sauf que maintenant, il faut que je fasse le tri entre ce qui est du compost, ce qui est des insectes, et ce qui est des noyaux de cerises…

Média

  • J’ai fini les 37 tomes d’Air Gear. J’avais oublié toute une partie de l’histoire (d’où le plaisir de la relecture), et je dois dire que je reste sur l’impression initiale : C’est divinement dessiné, c’est plein d’humour, plein de choses assez inhabituelles pour ce genre d’œuvre (et plein de choses bien trop habituelles pour un manga), mais surtout, on sent que l’auteur a changé d’idée à peu près à chaque épisode, sans trop savoir où il allait. Moi j’aime bien.
  • J’ai un peu avancé Advanced Bash Scripting, mais entre le boulot et la reprise de mes serveurs, j’ai manqué de temps (pour ça et pour tout le reste).
  • Au registre des découvertes musicales, notons Brian Fallon, Evanescence (c’est plus une découverte en soi, juste un nouveau morceau qui me plait plus que les précédents), et Dynazty (parce qu’il faut bien un peu de metal, même si celui là est gentil).

Catégories
Life Rants

La rando, à vélo

Aujourd’hui, c’était la dernière session de chasse aux balises pour le challenge Au boulot à vélo. Et comme je suis dévoué à la cause, j’avais posé ma journée pour aller chasser un max.

J’ai suivi mon horaire habituel, comme quand je pars bosser à 7h30, et quatre heures plus tard, me voilà de retour avec 12 balises en plus (j’en aurai eu 15 si des petits malins n’étaient pas passés quelques minutes avant moi sur certaines). Je totalise donc sur les 4 sessions… 42 balises. Et je l’ai pas *totalement* fait exprès. J’étais curieux de voir si j’arriverai à en faire la moitié à moi tout seul, mais ça aurait pas été cool pour les collègues qui participent (oui, je sais, 42, c’est pas très cool pour eux non plus, mais ça l’est pour moi).

J’ai eu le plaisir aujourd’hui en plus de faire une partie du trajet avec un autre joueur acharné, un certain Dom qui joue pour le compte de l’eurométropole, et qui m’a dit être maître nageur à Schiltigheim. On avait 4 balises en commun, et c’était amusant de faire ça à deux, parce qu’on a du coup pris des trajets que j’aurai pas forcément pris, et je pense pareil pour lui, mais surtout parce qu’il avait plus un œil de lynx que moi, et qu’il a vite trouvé deux des balises que j’aurai cherché pendant quelques minutes de plus s’il n’avait pas été là. Merci Dom, donc.

J’ai aussi rencontré des employés de l’eurométropole dans la forêt derrière chez moi, qui m’ont interrogé sur ce dont il s’agissait. Je leur ai expliqué le concept. Et c’est là que j’ai appris que cette forêt est une réserve naturelle, et que ce genre de truc peut être considéré comme un événement sportif, et qu’il leur faut donc une autorisation de l’eurométropole (ça serait étonnant qu’ils ne l’aient pas, vu que c’est géré en commun avec eux). Ca m’a fait penser à Phèdre qui avait fait des études dans ce domaine, je la voyais bien en garde-champêtre, à dire « Hop hop, mec, qui t’a donné le droit de faire chier le animaux ?! »

Et donc, au final, je pensais avoir fait moins de kilomètres que la dernière fois, mais non, j’en ai fait plus, en presque autant de temps de déplacement (mais un peu plus de temps d’arrêt). Je continue de m’impressionner par la quantité de kilomètres que je peux faire sans y réfléchir, alors que j’ai l’impression d’être un petit joueur et de me traîner à vélo (ou à pieds d’ailleurs). Il ne me reste plus qu’à préparer ma prochaine rando à pieds. Ou alors il faut que je suive l’exemple d’Aline et que je me mette au trail !

Catégories
Builds Life Tech

Semaine du 11 octobre 2020

Personnes

  • J’ai passé l’essentiel de la semaine dans mon atelier, donc je n’ai en toute logique pas vu grand monde de la semaine.
  • Pour autant, j’avais un repas d’équipe vendredi soir. Les collègues avaient choisi une épicerie italienne qui proposait des planchettes de charcuterie et de fromage. J’avoue que le manque de légumes (à part quelques olives et quelques tomates séchées) s’est fait ressentir. Surtout que s’agissant d’un repas payé par le CE, ça a été l’orgie de bouffe. Finalement, j’en retiens les quelques fromages que j’ai acheté à la fin et qui agrémenteront sympathiquement la semaine.

Woodworking

  • J’ai enfin fini mon canapé lit !! J’y ai passé le plus gros de la semaine, mais je suis bien content du résultat.
  • J’ai fait un aller-retour entre chez mes parents et chez moi pour ramener du bois de chauffage et au passage, j’ai récupéré du bois pour un prochain projet (probablement cet hiver), à savoir, j’avais depuis longtemps envie de construire un banc dans mon jardin avec des morceaux de troncs. Et papa en a plein, tellement qu’il ne sait plus quoi en faire. Allez hop, j’ai aussi ramené ça !
Y’a bien 3m de long. Il faudra forcément ajuster, mais ça va faire une belle surface. Reste à savoir comment mettre tout ça à niveau.
  • J’ai aussi eu une idée sur des petits meubles à faire pour mon poêle à bois. Encore un truc qui m’occupera cet hiver.

Script

  • J’ai enfin récupéré assez de Raspberry Pi 4 pour mettre à niveau toute mon installation (et trouver une utilité aux anciens). Sauf que bon, j’en reste coincé au point de départ, à savoir qu’il serait bon de booter non plus sur une carte SD qui risque facilement de se corrompre, mais sur une clé USB plus résiliente (c’est à priori plus facile avec un RPi4). Mais évidemment, « à priori » signifie que moi je galère ! Mais bon, je n’abandonne pas, j’y arriverai.
  • Au passage, j’ai de nouveaux boîtiers pour ces RPi. Les anciens n’étaient pas compatibles, et de toute façon, le RPi4 chauffant un peu plus, c’était pas inutile de prévoir des boîtiers qui rafraîchissent la machine. Sauf qu’évidemment, il faut alors scripter l’utilisation des ventilateurs, ou accepter qu’ils tournent à plein régime tout le temps. Bon, les scripts existent déjà, hein. Mais en terme de documentation, c’est pas encore ça. J’ai donc passé un peu de temps sur GitHub a commenter des issues et tester des workaround.
Si vous trouvez qu’il y a beaucoup de câbles, dites-vous bien qu’il n’y a qu’un seul RPi qui est branché…
  • J’ai un peu avancé la lecture de Advanced Bash Scripting, mais clairement pas autant que je l’aurai voulu, la faute à beaucoup de bois qui réclamait mon attention. Cela dit, j’ai déjà appris des choses, et ça vient agrémenter ma base de connaissance.
  • Je n’ai pas non plus eu le temps de mettre les pieds sur mon Arduino, et ça m’ennuie beaucoup. Par contre, j’ai déjà deux ou trois idées de ce que je peux faire avec. On verra si je mets mes idées à profit ou pas. D’autant plus que je vais avoir quelques RPi 2 et 3 en rab, donc y’a moyen de faire des projets assez corsés.

Écosystème du jardin

  • J’ai voulu faire un grand nettoyage dans le jardin. J’ai donc retiré tout ce qui était mort. Mais il me reste un plant de courgettes qui fait encore des fleurs, tous mes pieds de tomates donnent encore, et s’ils ne donnent rien, le poivron et l’aubergine sont en très jolie forme, alors j’ai pas eu le courage de les arracher… Au final, j’ai surtout ramassé une bonne quantité de quetsches qui continuent de tomber de trop haut pour que je les cueille.
  • J’ai aussi voulu passer un coup de coupe-fil dans le gazon pour faire du ménage, mais tout ce que j’ai, c’est un vieux coupe-fil avec presque plus rien dans la bobine et un fil qui casse comme rien, donc ça sera pour une autre fois…

Média

  • J’ai avancé la (re)lecture d’Air Gear. Je me souvenais plus de grand chose, mais ce que j’adore avec cet auteur, c’est que ça part à priori normalement, et arrivé à la moitié de la série, il pète un fusible et ça part dans tous les sens. Ca se sent qu’il avait prévu un concept simple et qu’il a fini par partir dans un délire profond qu’il n’avait jamais imaginé au départ, mais c’est très drôle à lire.
  • J’ai lu Savage Avengers. Comment dire… Wolverine, le Punisher, Venom, Elektra, Brother Voodoo et… Conan le barbare !!! Ce qui est énorme, c’est l’autodérision assumée de l’œuvre, avec des phrases énormes comme « Pourquoi il y a un symbiote sur un culturiste à moitié nu ? » C’est pas sérieux, mais qu’est ce que je rigole !
  • J’ai aussi redécouvert Faith No More, et ça aussi, qu’est ce que ça me fait rire… Les clips des années 80, ça ne se démode pas.

Catégories
Builds Life

Semaine du 4 octobre 2020

Travaux

  • J’ai pris deux heures pour faire le crépis sur les marches de l’escalier de mon voisin, puisqu’il avait vidé mon atelier de tout ce qui devait aller à la déchetterie. C’était pas bien compliqué, et j’ai envie de dire que je comprends pas qu’il perde son calme avec ce genre de travail, mais si, je le connais assez pour comprendre. Et évidemment, il n’avait pas prévu assez d’enduit, donc il me restera deux marches à faire quand il aura refait le plein.

Personnes

  • Je suis allé au ciné avec Jo et Manue. J’appréhendais un peu le ciné en ces temps de COVID, mais vu qu’on aillait voir un film qui n’attirait pas les foules, je me suis pas vraiment senti en mauvaise posture. Et ça a été l’occasion d’aller ensuite boire un verre et de discuter, ce qui n’est jamais une mauvaise idée avec eux.
  • J’ai fini la semaine chez mes parents, et j’y reste jusqu’à mardi matin. J’aimerai dire que je vais m’y reposer un peu (en particulier mes genoux), mais en fait, rien qu’aujourd’hui, on a fendu des bûches presque tout l’après-midi…

Woodworking

  • J’ai utilisé ma raboteuse pour faire les lattes de sommier pour mon canapé-lit. Et c’est un franc succès.
  • Bon, je me suis évidemment pas arrêté là, j’ai scié les quatre côtés restants, histoire de tout avoir de la même longueur, largueur, et bien propre. J’ai aussi chanfreiné à mort toutes les arêtes, et j’ai poncé pour la forme. Au final, le résultat est plutôt probant, et j’en retire le sentiment d’avoir passé un level…
Ils sont pas beaux, mes chanfreins ???
  • Et donc le canapé lit progresse.

Écosystème du jardin

  • Vu la quantité de copeaux de bois que j’ai produit, j’en ai profité pour pailler le jardin.
  • J’ai profité du passage chez mes parents pour récupérer de nouvelles graines de balsamine de l’himalaya, que je vais m’empresser de planter dans les bosquets de mes voisins, comme l’année dernière. Peu de chance que ça dure, mais ça va les occuper un moment. On va voir si je trouve d’autres choses d’ici à mon retour.
  • Ma voisine est venue me demander si son mari pouvait couper les branches du noisetier qui poussaient chez eux. J’ai dit « bien sur, vous pouvez couper tout ce qui dépasse de chez vous« . On va voir si cette année encore, ils vont débarquer dans mon jardin pour tailler dans le vif du noisetier. Je vais en tout cas tout faire pour éviter que ça arrive, vu comment ils l’avaient descendu les années précédentes (heureusement que ça pousse bien).

Créativité

  • Ma belle raboteuse a évidemment un système d’évacuation des copeaux de bois, mais autant dire que ça ne marche que si on y raccorde une aspiration, sans quoi ça n’évacue rien du tout. J’ai bien sur l’aspirateur industriel qui sert à ça, sauf que l’embout n’est pas compatible (mais avec le temps, je m’y attendais, clairement). Qu’à cela ne tienne, j’ai des idées. En l’occurrence, il me faudra encore un serre-joint pour que ça ne bouge absolument pas, mais en dehors de ça, un bout de vieille chambre à air, ça fait l’affaire.
Et ça a l’avantage de recycler mes déchets de vélo.
  • J’ai eu mon arduino ! Il est tout beau tout mignon, et il fait de la lumière quand on l’allume ! J’ai déjà commencé à jouer avec, et je commence à avoir des idées d’utilisations concrètes au delà de l’aspect ludique et apprentissage.

Média

  • J’ai vu New Mutants. On va pas se mentir, je m’attendais pas à grand chose, et j’ai eu raison. D’un autre côté, l’infiniment petit que j’attendais de ce film se laissait regarder.
  • J’ai lu le dernier tome de Lord Baltimore (le 8). C’est du Mignola, donc j’adore, évidemment ! Et je trouve que la fin est rapide, mais que c’est justement dans le rythme de l’histoire. Bref, c’est bien, très bien.
  • J’ai lu le second tome de Skyward. Clairement, ce tome là est moins bon que le premier, mais je pense que je suis pas très objectif, parce que si je peux passer sur le fait qu’il n’y a plus de gravité sur terre, j’ai du mal avec le fait que cette absence de gravité fasse grandir les insectes dans des proportions titanesques (et que ça n’ait jamais été abordé dans le premier tome).
  • Ca m’a pris comme ça, j’ai eu envie de relire Air Gear. J’ai donc empilé les 37 tomes sur ma tête de lit, et j’ai commencé la lecture. C’est une histoire totalement capillotractée, mais ça fait parfaitement le job, et les dessins sont juste magnifiques.
  • Chez les parents, j’ai profité de la bibliothèque pour rattraper une série qui, si je ne suis pas un énorme fan, a néanmoins quelques jolis points : Lanfeust des étoiles. Honnêtement, c’est très cliché, parfois lourdingue, mais ça reste lisible.
  • J’aime de plus en plus ce que fait Paradise Lost.
  • J’ai découvert Betraying the Martyrs. C’est déjà plus costaud, mais ça passe très bien en fond sonore quand je bricole mon meuble.

Catégories
Rants

La randonnée test

Après ma rando d’anniversaire, j’avais envie d’en faire un peu plus, j’avais apprécié ces heures passées en pleine nature, au calme (bien que ce calme soit relatif vu les trois gus qui m’accompagnaient). Mais j’avais aussi envie de voir de quoi j’étais capable, vu que sur cette rando là, je m’étais surtout adapté au rythme des autres.

Finalement, l’idée a germé début septembre quand je me suis senti le besoin de m’évader un peu tout seul, et le temps de trouver un trajet qui me semblait convenir, j’avais une piste de 25km partant d’Urmatt, montant jusqu’au rocher de Mutzig, et redescendant vers Schirmeck. Ca c’était le plan initial. Comme tout ça était pas loin de chez mes parents, l’idée était donc de faire ce trajet, probablement en sens inverse en revenant de chez eux. Et comme j’avais deux semaines de congés qui approchaient, j’ai pensé faire ça à ce moment là.

Et puis d’un coup, les choses se sont précipitées. Le timing pour aller chez mes parents est devenu court, la météo n’était pas très favorable pour la fin de mon séjour, bref, tout s’est enchaîné un peu vite, et c’est finalement hier que j’ai fait ça, en allant chez les parents. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ça ne s’est pas passé comme prévu.

Au début, le plan était globalement respecté. J’ai marché d’un bon train, sous la pluie, sans trop d’hésitation, en passant par la cascade sur Soultzbach, puis après quelques méandre, par le petit Katzenberg, la porte de pierre, et enfin le rocher de Mutzig.

Et donc en deux heures et demi, j’avais fait l’ascension, ce qui me laissait une petite marge sur la descente. La pluie aidant, j’ai pas croisé qui que ce soit sur la montée. Et la montée terminée, le soleil est apparu. A noter, certains passages que j’ai utilisé semblaient tellement peu empruntés qu’il y avait même des arbres qui poussaient tranquillement au milieu.

Entre deux ornières, comme si de rien n’était…

La descente par contre… j’aimerai dire que j’ai gentiment trottiné dans la descente, la réalité était plutôt qu’il s’agissait d’une chute contrôlée, au moins au début. Je dis au début, parce qu’il y a deux choses qui ont joué.

  1. D’abord, mes genoux m’ont rappelé que j’avais plus 20 ans, et que sautiller joyeusement dans la descente, et freinant pour pas non plus partir à toute vitesse, c’était pas quelque chose qui leur plaisait.
  2. Ensuite, dans la descente, il s’est avéré que des chemins prévus n’existaient pas, des chemins inexistants étaient présents, et parfois, mon GPS driftait tellement que je ne savais plus dans quel sens je devais aller.

Beaucoup plus chaotique pour la descente, donc, et surtout beaucoup plus long que prévu, puisque je suis arrivé à Schirmeck après 35km au lieu des 25 prévus. Là, j’avoue que mes genoux commençaient à me demander grâce, et les efforts se reportaient sur les hanches qui n’en demandaient pas tant, et sur les chevilles qui ont bien tenu (probablement un effet secondaire du vélo).

Sauf que du coup, je suis arrivé à destination à 16h. Et le premier train qui faisait les deux stations jusqu’à chez mes parents arrivait à 18h. A côté de ça, j’étais à 10km à vol d’oiseau de chez mes parents. Et le trajet le plus court pour y aller passait par le chemin que j’avais initialement prévu pour ma rando d’anniversaire. Donc bon, je me suis dit que je pouvais pousser à pieds. Il fait dire qu’avec le soleil, même si j’étais moins haut, le paysage était plus agréable.

Mais c’était évidemment pas aussi simple que ça. Parce qu’il fallait passer par la tête du renard. Et là, ça monte très sérieusement.

La photo ne rend pas justice à ce qui s’apparentait, dans les faits, à un mur d’escalade…

Là, clairement, mes genoux m’ont dit merde, et j’ai parcouru tout le chemin dans un état second, entre les clairières ensoleillées et les chemin où il faisait presque nuit tellement les arbres étaient touffus. J’ai là aussi eu affaire à des chemins inexistants, et j’ai fait des détours un peu larges juste pour être sur de retrouver une route. J’ai péniblement fini ce chemin, en me disant que je comprenais maintenant mieux les histoires d’heroic-fantasy, où les aventuriers, après une longue journée à parcourir les landes désolées et à trucider les orcs, finissaient à l’auberge, avec une miche de pain, un gros morceau de fromage, un bol de ragoût et une énorme choppe de bière. Sur le coup, c’est cette idée là qui m’a fait tenir jusque chez les parents.

Finalement, même si mes genoux sont partis en villégiature chez leur grand-mère pour la semaine, la ballade fut sympa. J’y ai surtout appris que je peux faire 15/20 km sans problème, 30/35 en forçant un peu, mais au delà, ça commence à faire beaucoup, et si j’ai pas plusieurs jours de repos derrière, ça fait trop, en tout cas pour l’instant. A voir si avec un peu d’entraînement, je suis plus à l’aise.

Catégories
Life

Contourner le problème

J’avais l’autre jour une discussion avec une collègue, où j’expliquais le principe de la base de connaissance que je construis. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle a été bien moins enthousiaste que moi par rapport à ce projet. Et de m’expliquer que pour elle, je prenais le risque de ne pas entretenir ma mémoire.

Moi je vois le problème en sens inverse, en ne le faisant pas, je risque d’oublier des choses. Parce qu’au bout de 40 ans, s’il y a un truc que j’ai compris, c’est qu’il y a des choses que mon cerveau est incapable de retenir tout seul. C’est pas nouveau, ça a toujours été comme ça, ce petit enfoiré ne retient que ce qu’il a envie, et en général, c’est pas ce qui m’est le plus utile. Il m’a fallu plus de 30 ans pour retenir la date d’anniversaire de Maman, et même aujourd’hui, il me faut un temps pour être sur que je ne me plante pas. A l’inverse, je connais toujours par cœur le code de la fusée dans Final Fantasy 7 (Rond Carré Croix Croix pour les gens qui veulent savoir) alors que ça doit bien faire 15 ans que je n’y ai pas joué.

Mais à force d’essayer de retenir des choses, et de n’y arriver que rarement, j’ai développé une certaine capacité à identifier ce que je vais retenir ou non. Alors soit je lutte contre mon cerveau pour lui faire avaler une connaissance dont il ne veut pas, soit je travaille avec lui pour l’aider à faire son boulot correctement. Étrangement ou pas, j’ai préféré la coopération au conflit.

Mais dans l’ensemble, ça souligne un peu ce que j’essaye de mettre en place au fur et à mesure dans mon quotidien. De la même manière que je passe pas mal de temps à essayer de comprendre les autres, j’ai passé pas mal de temps à essayer de me comprendre moi-même. Et j’ai appris à respecter cette compréhension, et à l’utiliser pour contourner mes problèmes. Bon, OK, ça marche pas toujours, mais quand ça marche pas, c’est que j’ai encore des choses à comprendre (et oui, ça peut durer longtemps, ce cirque ; pas grave, j’ai le temps).

Catégories
Builds Gardening Life

Semaine du 27 septembre 2020

Enfin en congés ! C’est pas souvent que je dis ça, mais je crois que j’en avais besoin, cette fois-ci !

Travaux

  • J’ai fini d’installer mes stores, ce qui a été possible après avoir laminé trois couches de 3m37 de bois. Ma nouvelle raboteuse aura été bien utile pour ça !
  • Comme le voisin m’a dégagé a très grosse majorité de ce qui devait aller à la déchetterie, j’ai commencé les travaux sur son escalier. Avec un peu de chance, on aura un jour pas trop dégueu dans la semaine, et je pourrai finir le boulot.

Personnes

  • Profitant d’une journée de télétravail, j’ai déjeuné avec Aline. On a eu le temps de prendre des nouvelles, d’échanger à propos de différents projets, etc. Elle reste une de ces personnes où une sorte de motivation reste palpable dans l’attitude, et c’est vraiment chouette.
  • On a repris jeux de plateau avec notre petit groupe d’habitués, et on a commencé Gloomhaven. 5 heures pour la partie d’introduction, mais on a passé du temps à prendre des nouvelles les uns des autres, vu qu’on ne s’était pas rassemblés depuis le confinement.
Par contre, le jeu est imposant…
  • J’ai passé une partie du week-end dans un chalet à La Bresse avec des amis pour un anniversaire. J’avais fait en sorte que ça dure le moins longtemps possible parce que je craignais… exactement ce qui est arrivé. Beaucoup de personnes, beaucoup de bruit, beaucoup de son un poil trop fort, beaucoup d’alcool et de bouffe pas toujours très saine, et trop peu de sommeil, dans des conditions pas toujours agréables. Mais j’ai testé un nouveau truc : après avoir vidé ma première canette de bière, je l’ai discrètement remplie au robinet, et j’ai passé la soirée à boire majoritairement de l’eau. Et personne ne m’a fait de remarque (en tout cas pas sur ma consommation d’alcool).

Woodworking

  • Ma raboteuse a été vraiment super utile pour le support des stores de la véranda, j’ai pu faire un morceau laminé presque sans défaut, et en ne ponçant presque pas !
  • Bien que j’ai finalement eu peu de temps, j’ai quand même avancé mon canapé lit. J’ai complètement revu mon idée de base pour le caisson latéral à la dernière seconde, parce que ma première idée comportait bien trop de difficultés, et en plus ma nouvelle idée me fait économiser pas mal de bois.

Écosystème du jardin

  • Mine de rien, ma raboteuse fait des tonnes de copeaux, et vu que je rabote à l’extérieur, je disperse le tout dans le jardin, histoire de nourrir la terre. Mais je vais commencer à vraiment les accumuler au pied des arbres, histoire de les pailler pour l’hiver.
  • C’est aussi la période un peu pénible de l’année où je passe mon temps à ramasser les quetsches qui tombent de l’arbre, pour les mettre directement au compost.

Créativité

  • J’ai craqué, et j’ai commandé mon starter kit arduino !
  • Et j’ai commandé aussi d’autres trucs, comme deux Raspberry Pi 4, et quelques addons… Je vais avoir du boulot (encore) dans les prochains temps.

Média

  • J’ai lu Chrononauts tome 2. Pas mauvais, mais un peu facile. Cela dit, j’ai mis presque toute la semaine à le lire, la faute à plein d’autres occupations.
  • J’ai lu le dernier Conan le Cimmérien. Pas le meilleur (mais c’est dur de passer après Robin Recht), mais clairement pas le moins bon, ça reste très plaisant à lire.
  • J’ai lu la Geste des Princes Démons 1. C’est bien, et j’aime toujours autant le boulot de JD Morvan. Après, pour une histoire touffue (issue des écrits de Jack Vance), il se passe à la fois beaucoup et trop peu de choses dans la BD. Mais ça reste une bonne lecture.
Catégories
Builds Life

Semaine du 20 septembre 2020

Travaux

  • Après de nombreux mois à avoir reporté cette tâche (qui s’avère en plus relativement coûteuse), j’ai commencé à remplacer les stores de la véranda. Je passe de stores californiens (verticaux) à un store jour/nuit déroulant. D’instinct, je serai plutôt allé vers des stores en bois mais ça me pose un problème de volume.
Les nouveaux stores au milieu, les anciens de part et d’autre.

Personnes

  • J’ai eu beaucoup de nouvelles d’un coup d’Arkhi, et on a un nouveau canal de discussion ouvert (Je suis bien là, hein, j’ai juste pas eu assez de temps pour rattraper mon retard dans les messages).
  • Un petit anniversaire samedi soir, qui a failli être très court pour moi, étant donné qu’à la moitié du chemin, j’ai roulé sur un rivet qui était posé là à mon attention. J’ai rarement dégonflé aussi vite. Et donc j’ai du faire un choix. Aller en ville en poussant le vélo, et je me débrouillais pour rentrer avec un vélo à plat après l’anniv ; ou alors rentrer à la maison, réparer, et repartir. Dans tous les cas je devais marcher, j’ai donc choisi de rentrer, histoire d’être serein (et en retard) le reste de la soirée.

Woodworking

  • J’ai un nouveau jouet, que je n’imaginais pas vraiment aussi grand… Une raboteuse, ce qui va être juste excellent pour recycler mes palettes proprement. J’ai aussi recyclé le support de ma précédente table de sciage pour lui faire une support stable.
  • J’ai lasuré et fixé la façade du canapé-lit. Ca m’a donné du fil à retordre en ponçage, mais maintenant que je commence à avoir vraiment beaucoup d’équipement, c’est juste une question de tester les différents outils jusqu’à trouver le bon. J’ai aussi commencé le dernier panneau du canapé-lit lui-même, mais j’ai eu pas mal de soucis d’encollage des bordure, et donc ça traîne un peu en longueur.

Empreinte carbone

  • J’ai convaincu sans difficulté mon voisin de faire des allers-retours à la déchetterie en compensation des travaux que j’allais faire sur son escalier. Il a déjà dégagé tous les morceaux de parpaings que j’avais extirpé de mon gazon au moment de faire le muret. Le reste va dégager en début de semaine.
  • Tout ça me fait voir que j’accumule quand même une sacrée quantité de merdier. Et si il y a des choses que je peux réutiliser (à peu près tous les morceaux de bois propres que je récupère), je me retrouve encore à découvrir des trucs qui s’accumulaient dans mon atelier et qui ne serviront jamais…

Écosystème du jardin

  • C’est pas vraiment le jardin, quoique… En faisant mes stores cet après midi, j’ai distraitement remarqué qu’il y avait des oiseaux dans le ciel qui faisaient des cercles. Instinctivement, j’ai pensé aux vautours qui tournent autour d’une future proie, mais c’est pas trop un animal de la région (avec le réchauffement climatique, je m’attends à tout). Non, c’était une bonne douzaine de cigognes qui participaient à cet étrange ballet pré-migratoire.

Média

  • J’ai fini Middlewest, et comme prévu, je trouve ça vraiment très bien. C’est beau, c’est touchant, c’est amusant et émouvant à la foi, et c’est magique.
  • J’ai lu Die, et j’ai bien aimé le concept, mais reste à voir ce que ça donnera sur la durée.
  • J’ai évidemment lu L’appel de Cthulhu, qui est une chouette adaptation du grand classique dont je suis tellement fan.
  • J’ai lu Killers, qui, sans révolutionner l’univers Valliant, est un ajout assez sympa. Et en plus je l’ai reçu avec de magnifiques artworks.

Boulot

  • J’ai repris le télétravail, à raison de 3 jours par semaine pour l’instant. Je pourrai probablement faire plus sans que ça ne choque qui que ce soit, mais j’ai des déjeuners prévu avec des collègues, je vais pas les annuler !